19.05.2019, 13:45

Le président du club de rugby neuchâtelois témoigne après le décès d'un de ses joueurs

chargement
Le rugby régional est en deuil.

Drame Un incident dramatique est survenu lors d’un match de rugby disputé ce samedi à Yverdon. Un rugbyman neuchâtelois membre de l’entente des Gryffons Neuchâtel-Yverdon a été victime d’un malaise cardiaque. Il est décédé au CHUV de Lausanne où il a été héliporté.

Un rugbyman neuchâtelois âgé de 37 ans et de nationalité française est décédé ce samedi en début d’après-midi à Yverdon (au stade des Vuagères) lors d’un match d’Excellence A (2e division) entre la réserve de l’entente Gryffons Neuchâtel-Yverdon et la deuxième équipe de Genève Plan-les-Ouates.

«Un incident médical – un arrêt cardio-respiratoire, selon la Police vaudoise - est survenu lors d’une phase de jeu régulière», informe la Fédération suisse de rugby (FSR) dans un communiqué. Ce joueur du Neuchâtel RC s’est trouvé dans un état critique et il a été héliporté par le personnel de la REGA au CHUV de Lausanne, où il est décédé.

Le président neuchâtelois témoigne

La victime s’est effondrée pendant une mêlée ouverte (maul) vers 14h, précise la police vaudoise. «Du personnel médical formé était sur les lieux et la victime a été prise en charge très rapidement», selon le communiqué de la FSR. «Les services d’urgence ont été alertés et sont arrivés au plus vite.»

Le président du Neuchâtel Sports Rugby Club (NSRC), Hugues Steyner était présent à ce match à Yverdon et il raconte: «Notre joueur est resté au sol à la suite de cette action. Une des membres de notre staff médical s’est rapidement rendu compte de la gravité de la situation. Elle a couru vers lui et lui a prodigué un massage cardiaque tout en demandant que quelqu’un appelle une ambulance. Ce qui a été fait. Lorsque l’hélicoptère est venu et qu’ils ont emmené notre joueur, on s’est tout de suite rendu compte que c’était très grave. Quelques instants plus tard, nous avons été informés de son décès.»

Causes inconnues

Les causes exactes de ce décès sont inconnues pour le moment. «Toute spéculation serait entièrement inappropriée», ajoute le communiqué. Le ministère public du canton de Vaud a ordonné un examen médicol-légal pour déterminer les causes exactes de ce décès, indique la Police vaudoise. Plusieurs personnes présentes au match ont été entendues par des enquêteurs de la police de sûreté et de la gendarmerie vaudoise.

Le joueur décédé est un rugbyman expérimenté. Ce Français de 37 ans domicilié à Neuchâtel disputait le dernier match de la saison. Samedi à Yverdon, il était capitaine de cette équipe de copains auxquels il était allé donner un coup de main. Son club, lui a rendu un vibrant et émouvant hommage sur sa page facebook (lire ci-dessous).

«Pour l’instant, nous ne réalisons pas encore ce qu’il s’est passé», témoigne ce dimanche soir Hugues Steyner. «Pour nous, c’est inimaginable! Nous connaissons ce joueur depuis 2008. Il venait de France, de Lorraine plus exactement, et il avait déjà joué au rugby avant d’arriver en Suisse. Il a longtemps joué en première équipe. Samedi, il était capitaine parce que nous faisons un tournus dans cette équipe. Il a dû jouer la moitié des matches avec notre réserve cette saison. Quand il était disponible, il venait volontiers nous aider.»

Dans le privé, cet homme était employé chez Philipp Morris à Neuchâtel comme chimiste depuis quelques années. Impliqué dans de nombreuses activités, il était unanimement apprécié par ses collègues, selon le témoignage d’un d’eux. 

 

Bien entourer les joueurs
Bouleversé, Hugues Steyner entend entreprendre des démarches afin de bien entourer les joueurs de son club ces prochains jours. «On a beau être préparé à ce que ce genre d’incidents se produisent, lorsqu’on doit vraiment faire face à un tel drame c’est autre chose», avoue le président du NSRC. «Nous allons parler avec tous les joueurs et nous leur recommanderons d’aller consulter leur médecin. Chacun doit assumer que sa sensibilité s’exprime et il ne faut pas se cacher ou se priver de faire part de ses sentiments. Nous prévoyons aussi de rapprocher nos joueurs entre eux à la suite de ce triste événement. Je ne sais pas quand nous allons rejouer, mais il faut rester des battants et aller de l’avant. Comme notre joueur décédé l’aurait désiré.» 

 

Une première en Suisse

Selon Veronika Muehlhofer, directrice Suisse Rugby (Fédération suisse de rugby), cet incident dramatique constitue une première en Suisse. «Et j’espère que ce sera la dernière fois», ajoute cette dirigeante. «Ce genre de drames se sont déjà produits dans d’autres pays, comme la France ou le Canada, et ils sont vraiment très rares.»

En France, plusieurs drames de ce type se sont produits ces derniers mois, en tout cas quatre, dont plusieurs concernaient des jeunes joueurs.

Evidemment, ce samedi, à la suite de ce drame le match a été logiquement suspendu, tout comme celui de LNA, opposant les mêmes clubs, qui devait suivre. Impossible de dire quand ces deux rencontres seront rejouées. «La fédération est disponible pour apporter son soutien à toute personne impliquée», ajoute-t-elle dans son communiqué.

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

c'est partiRugby: la Coupe du monde débute ce vendredi au Japon, qui pour détrôner les All Blacks?Rugby: la Coupe du monde débute ce vendredi au Japon, qui pour détrôner les All Blacks?

Top