28.08.2009, 11:15

L'attraction Usain Bolt

chargement
Par ALEXANDRE LACHAT

A la veille du Meeting de Zurich, qui a lieu ce soir au Letzigrund, Usain Bolt a attiré la foule à la gare centrale. Il s'est même improvisé disc jockey! Décontracté, sympa, l'homme le plus rapide de la planète s'est dit «fatigué» mais espère tout de même «une bonne course» sur 100 m, à 21h10.

Partout où il passe, désormais, il déclenche une vague d'enthousiasme, de frénésie, presque d'hystérie. Non, le gars en question n'est ni footballeur ni joueur de tennis. Il est encore moins une star du rock. Lui, c'est Usain Bolt, l'homme le plus rapide de la planète. Un athlète adulé, qui provoque des mouvements de foule? Voilà qui est bien inhabituel dans le petit monde de l'athlétisme! Mais Usain Bolt est un cas à part. Et ses apparitions successives à Paris, Londres, Berlin et, aujourd'hui, Zurich assurent à elles seules le succès de l'événement. Ce soir, le Meeting de Zurich se déroulera à guichets fermés. Les 26 000 places du Letzigrund ont été vendues en quelques heures.

Bolt est arrivé dimanche soir déjà sur les bords de la Limmat, avec trois médailles d'or et deux nouveaux records du monde dans ses valises. La campagne berlinoise fut excellente mais aussi épuisante. Lundi, mardi et mercredi, la star jamaïcaine s'est donc reposée, ne s'entraînant qu'à une ou deux reprises. Bolt est retourné aux affaires hier. Dans le hall de la gare centrale de Zurich, ses admirateurs avaient la possibilité de se mesurer à son effigie en carton lancé sur un rail de 50 mètres à la vitesse de son record du monde (44 km/h). Un succès fou! Peu avant midi, Usain Bolt a débarqué, a goûté à cette chaude ambiance, il a bien rigolé. Et puis il a signé autographe sur autographe, aux sons d'un groupe jamaïcain, avant de se transformer en DJ pour le grand plaisir d'une foule aussi nombreuse que conquise. Entre 4000 et 5000 personnes! Après une bonne heure de show, il est rentré bien tranquillement à son hôtel, à bord d'une Mercedes S400.

«Croyez-moi, ce garçon est vraiment sympa. C'est quelqu'un de gentil, de modeste», se réjouit Patrick Magyar, le grand patron du Weltklasse. «Rien à voir avec les anciens grands sprinters…» Il est vrai qu'à l'époque, Carl Lewis exigeait que lui et sa cour soient logés au Dolder, l'un des hôtels de luxe les plus prestigieux de la cité. Rien de cela chez Bolt, qui loge comme tous les autres au Mövenpick de Glattbrugg, va prendre ses repas dans la salle réservée aux athlètes et utilise le… tram pour aller s'entraîner au «Letzi»!

«J'ai vraiment été surpris du monde qui m'attendait à la gare, tout à l'heure», a ensuite rigolé Usain Bolt, très décontracté dans son T-shirt et son jeans, devant la presse mondiale. «J'adore ces instants, où je peux rencontrer mes fans.» De quoi changer un homme? «Non, non, je suis resté le même. Je suis et je reste l'Usain Bolt de la Jamaïque. La seule chose qui a changé, c'est que, depuis les Jeux de Pékin, j'ai beaucoup plus de demandes, de sollicitations.» On l'avait dit: une star mondiale, à l'image d'un Tiger Woods ou d'un Roger Federer. «Vous rigolez? On ne peut quand même pas me comparer à eux…»

Ce soir, 21h10, c'est Zurich, le Letzigrund, sa piste magique, le 100 m. Et une énorme attente du public, qui rêve de voir le phénomène jamaïcain faire mieux encore que ses 9''58 de Berlin. «Doucement, doucement, je ne vais tout de même pas battre le record à chaque fois», tempère-t-il sagement. «Là, je me sens encore vraiment fatigué, mais j'espère fermement pouvoir être satisfait de mon chrono au terme de ma course.» Usain Bolt sera notamment opposé à son compatriote Asafa Powell. Trop gourmand financièrement, Tyson Gay a décliné l'invitation. Le cachet de Bolt? On murmure que chacun de ses engagements serait rétribué à hauteur de 200 000 dollars (220 000 francs). Oui, cet homme-là vaut de l'or. /ALA

Quatre athlètes encore dans la course au jackpot à Zurich

Outre le 100 avec Usain Bolt, la course au jackpot constituera le temps forts d'un meeting de Zurich, au plateau une nouvelle fois exceptionnel. Reste à savoir dans quel état de fraîcheur se trouveront les Stars, cinq jours après la fin des Mondiaux de Berlin.

Depuis 1998, un seul record du monde a été enregistré sur la piste aux étoiles du Letzigrund, par Asafa Powell sur 100 m en 9''77 (record alors égalé) en 2006. Le positionnement du meeting en fin de saison, où une certaine lassitude se fait sentir, n'apparaît pas idéal. En revanche, c'est un gage de suspense en lien avec la course au jackpot: à deux étapes de la fin (Zurich et Bruxelles), quatre athlètes peuvent toujours postuler au million de dollars réservé aux invaincus des six réunions.

Kerron Stewart paraît la plus menacée d'entre eux. La Jamaïcaine retrouvera sa compatriote championne du monde Shelly-Ann Fraser, qui l'avait battue sur 100 m de 0''02 à Berlin (10''73 contre 10''75). Sur 5000 m, seule la fatigue consécutive à ses trois courses des Mondiaux, ponctuées par un doublé historique 5000-10 000 m, pourrait empêcher Kenenisa Bekele de demeurer invaincu. L'Ethiopien n'a pas exclu d'aller titiller son record du monde (12'37''35).

A la perche, la tsarine déchue Yelena Isinbayeva croisera à nouveau la route de la Polonaise Anna Rogowska, sa tombeuse de Berlin. Mais pour peu qu'elle retrouve un peu de hauteur (4m80 par exemple), la Russe ne sera pas inquiétée. Elle avait déjà remporté le jackpot en 2007, partagé alors avec Sanya Richards. Cette dernière est elle aussi toujours en course cette année. Quasi invincible en meeting sur 400 m, l'Américaine visera un 39e chrono sous les 50''.

Les duels entre l'Allemande Ariane Friedrich et la Croate Blanka Vlasic à la hauteur et entre les Américains LaShawn Merritt et Jeremy Wariner sur 400 m feront également vibrer les 26 000 spectateurs. Avec, pour Friedrich et Wariner, l'occasion de prendre une petite revanche après leur défaite des Mondiaux. Sur 1500 m, Maryam Yusuf Jamal étrennera son nouveau titre mondial, sans compter un 3000 m steeple masculin de feu.

Côté suisse, la perchiste Nicole Büchler cherchera à poursuivre sa progression, qui pourrait l'emmener pour la première fois au-delà des 4m50. Alexander Martinez au triple saut et les relayeurs du 4 x 100 m seront aussi sous les feux de la rampe, avec la possibilité pour le relais helvétique de se mesurer aux Américains et Jamaïcains dans une course dotée à elle seule de 53 000 dollars de primes. /si

Au tour de la longueur?

Que vaudrait un Usain Bolt au saut en longueur? La question, pertinente en regard du physique hors normes du Jamaïcain, lui a été posée hier. «Franchement, je n'en sais rien. Depuis que j'ai quitté l'école, je n'ai plus jamais pratiqué cette discipline. Mais ça ne me déplairait pas d'essayer une fois… si mon coach est d'accord, bien sûr!» Et le triple saut? «Non, ça jamais. Beaucoup trop dangereux pour les articulations.» Reste le 400 m, terre inconnue que Glenn Mills n'exclut pas de faire connaître un jour à son protégé, âgé de 23 ans seulement. «Usain est capable de courir le 300 m en 31 secondes sans aucune opposition (réd: Michael Johnson l'avait couru en 30''85)», constate le coach. «Je suis sûr qu'il serait capable de faire des temps canon sur 400 m» On n'est peut-être pas encore au bout de nos surprises. /ala

Le programme du Weltklasse

18h20-19h30 Epreuves nationales

18h40 hauteur dames (Golden League)

19h05 perche dames (GL)

19h45 100 m messieurs (courses B).

20h05 400 m dames (GL).

20h15 800 m messieurs

20h20 110 m haies (GL)

20h30 3000 m steeple messieurs.

20h35 triple saut messieurs.

20h45 100 m dames (GL) et javelot messieurs (GL).

20h55 1500 m dames

21h00 400 m messieurs (GL).

21h10 100 m messieurs (GL)

21h20 1500 m messieurs.

21h30 100 m haies (GL).

21h35 5000 m messieurs (GL).

22h05 3000 m fauteuil roulant, messieurs et dames.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

UnihockeyFUCk: l’équipe d’unihockey la plus déjantée de Suisse se trouve à FleurierFUCk: l’équipe d’unihockey la plus déjantée de Suisse se trouve à Fleurier

insoliteNadal à l’aise au golf, termine 6e du championnat des BaléaresNadal à l’aise au golf, termine 6e du championnat des Baléares

Nadal à l’aise au golf

Rafael Nadal passe de la petite balle jaune à la petite balle blanche avec aisance et l’a prouvé lundi en terminant...

  27.10.2020 09:56

Course à piedUn trail très relevé sous forme de «surprise» pour deux NeuchâteloisUn trail très relevé sous forme de «surprise» pour deux Neuchâtelois

HippismeKarine Christen Gerber qualifiée pour le CHI de GenèveKarine Christen Gerber qualifiée pour le CHI de Genève

Course à piedUn marathon improvisé entre collègues neuchâteloisUn marathon improvisé entre collègues neuchâtelois

Top