Jiu-jitsu brésilien: la Neuchâteloise Charlyne Marzo deuxième à Abou Dhabi

chargement

World tour La Neuchâteloise Charlyne Marzo a terminé deuxième de l’épreuve World Tour de l’Abou Dhabi jiu-jitsu pro. Un résultat rassurant à quelques jours des championnats du monde.

 05.04.2021, 11:21
Charlyne Marzo (en bleu) a battu l'Emirienne Ashwaq Alkhoori (photo) avant de s'incliner en finale face à la Brésilienne Beatriz Campos.

Charlyne Marzo «est très rassurée» à quelques jours des championnats du monde de jiu-jitsu brésilien à Abou Dhabi (du 8 au 9 avril). Pour sa deuxième compétition de l’année, la jujitsuka neuchâteloise a terminé deuxième de l’étape World Tour de l’Abou Dhabi jiu-jitsu pro (AJP), ce week-end. Cette épreuve était également disputée dans la capitale des Emirats arabes unis.

«Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans un combat, tant physiquement que mentalement», témoigne Charlyne Marzo. «Surtout en sachant que j’ai eu le Covid-19 en novembre passé et que j’étais sans routine d’entraînement.» En Suisse ces derniers mois, la Neuchâteloise n’avait pas obtenu l’autorisation de s’entraîner en raison de la pandémie.

Si elle a battu l’Emirienne Ashwaq Alkhoori par soumission, la Neuchâteloise a dû s’incliner pour la même raison face à la Brésilienne Beatriz Campos. «Ça s’est joué à quelques détails que je dois étudier», commente Charlyne Marzo. «J’ai moins d’une semaine pour corriger mes erreurs et être prête pour les Mondiaux.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Grand portraitJiu-jitsu brésilien: Charlyne Marzo, la résilience scarifiée au poignetJiu-jitsu brésilien: Charlyne Marzo, la résilience scarifiée au poignet

Top