10.03.2016, 11:29

Jeux Olympiques 2026: le Parlement du sport doit se prononcer sur un accord de principe vendredi

chargement
Christian Constantin est notamment porteur d'un projet en Valais.

Principe Le Parlement du sport, organe de Swiss Olympic, se réunit ce vendredi. Au menu du jour, un accord de principe sur une candidature helvétique en 2026.

Les premiers jalons vers une éventuelle candidature suisse pour l'organisation des JO d'hiver 2026 doivent être posés vendredi soir devant le Parlement du sport à Ittigen (BE). Cet organe de Swiss Olympic décidera, en assemblée extraordinaire, s'il convient de donner un accord de principe et un soutien financier à cette idée.

La route s'annonce longue, mais les partisans n'ont pas attendu trois ans pour "remettre le couvert", après le rejet en 2013 par le peuple grison (à 52,6 %) d'une candidature pour les JO 2022 à Davos et St-Moritz. Aujourd'hui, trois nouveaux projets ont été soumis à Swiss Olympic (SOA) au cours des derniers mois: un projet valaisan porté par le président du FC Sion Christian Constantin, un autre émanant de milieux économiques dans les Grisons et un troisième, selon un concept multi-sites devant intégrer dix villes suisses, présenté par une communauté d'intérêts de 18 représentants, autour de l'entrepreneur bernois Kurt Iseli. En outre, il a aussi été fait état d'un projet de la région lémanique.

Il ne sera que très indirectement question de ces différentes candidatures potentielles vendredi à Ittigen. Les délégués se prononceront uniquement sur le principe d'organiser ou non les Jeux en 2026. La consultation se déroulera en deux temps. Dans un premier scrutin, les représentants des 34 sports olympiques membres de l'organisation faîtière se prononceront sur les conditions cadre nécessaires pour un tel projet. Ces conditions cadre ont déjà été définies par un groupe de travail ad hoc (avec des représentants des sports d'hiver, les membres suisses du CIO, des représentants des milieux touristiques, économiques et de l'environnement) et débattues avec le conseiller fédéral Guy Parmelin, ministre des Sports. Il convient maintenant de les soumettre au Parlement du sport.

Si cet accord de principe est donné, un deuxième vote auquel participeront cette fois toutes les fédérations membres de Swiss Olympic - au nombre de 85, y compris donc les sports non olympiques et des fédérations comme les Amis de la nature - si l'organisation faîtière doit mettre à disposition ou non les fonds nécessaires à l'élaboration de la candidature. Pour les deux scrutins, il ne fait guère de doute que la réponse sera "oui".

Toutefois, même en cas d'acceptation vendredi, la candidature suisse pourrait encore être stoppée ultérieurement par le Parlement du sport. Les 34 fédérations olympiques de SOA auront en en effet encore à décider, en dernier lieu, quelle candidature le cas échéant sera soumise au CIO. Elles garderont la possibilité de ne déposer aucune candidature. Ce vote ultime des 34 fédérations n'est pas attendu avant l'été 2017. Et le choix du CIO tombera en 2019.

A noter que des projets suisses peuvent encore être soumis jusqu'à la fin de cette année. Il est donc possible qu'il y ait davantage que quatre dossiers proposés.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Jeux olympiquesDes cloches chaux-de-fonnières sonneront aux Jeux olympiques de RioDes cloches chaux-de-fonnières sonneront aux Jeux olympiques de Rio

JO2018Jeux Olympiques 2018: non, Pyeongchang n'est pas la capitale de la Corée du Nord!Jeux Olympiques 2018: non, Pyeongchang n'est pas la capitale de la Corée du Nord!

JO 2024: les sports de boules, pétanque en tête, veulent devenir olympiquesJO 2024: les sports de boules, pétanque en tête, veulent devenir olympiques

Top