04.12.2017, 00:01

Jeunes tireurs à l’assaut de l’Europe

Abonnés
chargement
1/7  

 04.12.2017, 00:01 Jeunes tireurs à l’assaut de l’Europe

Par kevin vaucher

ESCRIME Théo Brochard et Lenny Zybach, deux cadets qui font briller la Salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds.

Alors que le tournoi par équipes de la Rapière a vécu sa 19e édition ce week-end au centre sportif de la Charrière (voir encadré ci-dessous), deux cadets de la Salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds font parler d’eux sur la scène internationale. Rencontre avec Théo Brochard et Lenny Zybach qui occupent les premiers rôles en catégorie M17.

Théo Brochard (14...

Alors que le tournoi par équipes de la Rapière a vécu sa 19e édition ce week-end au centre sportif de la Charrière (voir encadré ci-dessous), deux cadets de la Salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds font parler d’eux sur la scène internationale. Rencontre avec Théo Brochard et Lenny Zybach qui occupent les premiers rôles en catégorie M17.

Théo Brochard (14 ans) et Lenny Zybach (16 ans) sont à des tournants différents de leur parcours de jeunes escrimeurs: le premier nommé découvre la catégorie des cadets (moins de 17 ans), tandis que le second la quittera en septembre 2018 pour monter au niveau des juniors (moins de 20 ans).

Pour le reste, le Loclois et le Chaux-de-Fonnier, qui ont disputé le tournoi de la Rapière dans la même équipe, sont quasiment indissociables sous toutes les coutures. De leur modèle Benjamin Steffen, en passant par l’âge de leur début épée à la main (7 ans) et par leur fidélité à la Salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds (Sech), tout les unit.

Les «jumeaux neuchâtelois» vont même jusqu’à pousser la symétrie sur le plan des résultats. «Ce sont deux merveilleux moteurs pour notre club et je ressens une immense fierté qu’ils fassent partie depuis cette année de la relève nationale», commente le président de la Sech, Mauro Paoli.

Ecouter et appliquer

Actuellement 17e au classement suisse, Théo effectue une magnifique première saison dans sa nouvelle catégorie, tandis que Lenny occupe le premier rang de la hiérarchie. Les deux redoutables tireurs s’entraînent régulièrement ensemble lors des trois à quatre séances hebdomadaires qu’ils s’infligent, en plus des deux entraînements de travail physique qu’ils prennent soin d’effectuer en complément.

«Ils ont la chance de faire partie de la quinzaine de cadets sélectionnés pour bénéficier d’enseignements spécifiques à Bienne, avec les formateurs de l’équipe de Suisse. S’ils sont meilleurs que les autres, c’est qu’ils s’investissent à fond, qu’ils écoutent les conseils que nous leur donnons et surtout qu’ils les appliquent en compétition», se félicite le maître d’armes du club, Paul Fausser. La majorité des quatre-vingts membres de la Sech n’ont pas l’envie ni les bases suffisantes pour rêver à l’international. Brochard et Zybach participent quant à eux à la Coupe d’Europe depuis cette année. «Il s’agit de six tournois qui s’ajoutent aux quatorze concours nationaux auxquels nous prenons déjà part durant la saison de septembre à mai. C’est important de tirer le plus souvent durant l’année car les bons résultats en Suisse nous permettent d’accumuler des points indispensables pour nous ouvrir les portes de l’Europe», précise Lenny.

Arts martiaux oubliés

Après les étapes de Beaune, Budapest et Klagenfurt, le futur junior fait partie des quatre meilleurs Helvètes, ce qui pourrait lui permettre de participer au championnat d’Europe 2018, qui aura lieu à Sotchi au mois de mars. Même s’il est encore un peu tendre pour avoir des chances d’être du voyage en Russie, Théo a lui aussi découvert la Coupe d’Europe et il reste même sur une performance de choix à Klagenfurt (22e position).

Il aura un bon coup à jouer le week-end prochain à Grenoble lors de la quatrième manche de la Coupe d’Europe. «Mon réel objectif est d’être en mesure de viser des podiums d’ici un à deux ans. C’est dingue de pouvoir se fixer de tels buts aujourd’hui, alors que je n’avais aucune ambition de ce genre lorsque j’ai commencé ce sport un peu par hasard après des tentatives infructueuses en judo et en karaté.»

Se battre dans le haut du tableau malgré une concurrence européenne, c’est bel et bien la prochaine étape qui attend «les jumeaux» dans les prochains mois. Le mental de Théo et la technique de Lenny seront des atouts indispensables pour réussir dans une discipline encore trop peu soutenue en Suisse.

Et même s’il est impossible de devenir escrimeur professionnel dans notre pays, ces deux jeunes s’accrochent à leur passion tout en poursuivant leurs études en parallèle.

Hé oui, on n’est jamais assez prudent!

cinq podiums pour les équipes neuchâteloises

Plus de 70 équipes et 300 tireurs et tireuses de toute la Suisse se sont affrontés samedi et dimanche dans le cadre du tournoi de la Rapière.

Les juniors de 7 à 19 ans étaient répartis dans huit catégories différentes et les teams romands ont fait fort, puisqu’ils ont cumulé plus de podiums que leurs homologues alémaniques. La Société d’escrime de Neuchâtel est repartie de la Charrière avec deux podiums (en M17 et M20 filles), tandis que la Salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds en a décroché trois (en M14 filles, en M17 et M20 garçons). Théo Brochard et Lenny Zybach, associés à Heinkel, Verone ou Tartari, ont pris la 2e place en M17 (défaite 45-43 en finale contre Lausanne) et un beau 3e rang en M20.

A noter que les 18 pistes utilisées pour le tournoi sont arrivées en camion de Milan avec beaucoup de retard vendredi soir (à 22h), suite à un long arrêt à la douane de Chiasso. Parents, amis et membres du club se sont relayés jusqu’à 3h du matin pour que la compétition puisse démarrer samedi matin comme prévu.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top