04.12.2017, 00:01

Faste journée pour le JC Cortaillod

Abonnés
chargement
1/3  

 04.12.2017, 00:01 Faste journée pour le JC Cortaillod

JUDO En interclubs, les Carcoies se parent d’or chez les hommes et d’argent chez les femmes.

«Come on Fletcher, come on!» Encouragé par ses coéquipiers, l’Irlandais Benjamin Fletcher bat le Finlandais Martti Puumalainen et offre le titre national aux hommes du JC Cortaillod-Neuchâtel.

Après avoir éliminé les Argoviens de Brugg en demi-finales, les Carcoies ont battu les Zurichois d’Uster 8-6 en finale du tour final du championnat de Suisse, organisé par le JC Renens...

«Come on Fletcher, come on!» Encouragé par ses coéquipiers, l’Irlandais Benjamin Fletcher bat le Finlandais Martti Puumalainen et offre le titre national aux hommes du JC Cortaillod-Neuchâtel.

Après avoir éliminé les Argoviens de Brugg en demi-finales, les Carcoies ont battu les Zurichois d’Uster 8-6 en finale du tour final du championnat de Suisse, organisé par le JC Renens samedi à Crissier (VD). De leur côté, les femmes ont passé l’obstacle représenté par les Bernoises de Bienne-Nidau en demies avant de trébucher (défaite 6-4) sur les Vaudoises de Morges en finale. Le club du Littoral termine donc l’année en se parant d’or et d’argent.

«C’était chaud!» Soulagé, Stéphane Guye, directeur technique du JC Cortaillod, est passé par tous les états d’âme durant la finale masculine. Au bord du précipice, les judokas du Littoral se sont relancés grâce aux victoires de Florian Droux et de Gianni Locarini. Dans le combat décisif, Benjamin Fletcher n’a pas tremblé. «On pensait que ça pouvait se passer comme cela. C’était tactique, même si cela reste du judo et que tout aurait pu arriver. On avait dit aux gars que l’on pouvait se retrouver menés, mais qu’il faudrait continuer à y croire.»

Performant et relax

Pour sa première année sous les couleurs de Cortaillod, le héros du jour expliquait avoir «vraiment vécu une très belle journée. C’était super d’être ici avec ce groupe, car il y a une bonne ambiance dans l’équipe. J’y ai toujours cru, même quand c’était difficile. Mon combat était important, je devais me montrer performant tout en étant relax.» Une mission accomplie avec brio devant la tribune pleine de la salle omnisports de Marcolet, dans une chaude ambiance, mais toujours très fair-play. «Je veux rester longtemps au club», lâchait encore Benjamin Fletcher.

Capitaine de l’équipe, Thomas Guilhen avait mijoté la composition d’équipe gagnante avec Stéphane Guye avant la compétition. «Je suis heureux, aux anges! On ne pouvait pas rêver d’une meilleure journée. On savait que l’on pouvait se retrouver menés 6-2, mais l’engagement de tous s’est ressenti. Il s’agit d’une victoire d’équipe, tout le monde était à 200%.»

Un être vous manque et…

Le goût de la victoire. Une saveur que les femmes du JC Cortaillod ont connue à maintes reprises ces dernières années. Samedi hélas, un être leur manquait… En l’absence de leur «athlète phare» Evelyne Tschopp, engagée au Japon pour essayer de grappiller des points en vue du Masters (elle a passé le premier tour à Tokyo mais a perdu lors de son deuxième affrontement, face à la Française Amandine Buchard, championne du monde juniors), Agnese Dal Pian et ses coéquipières ont dû se contenter de l’argent.

Ce n’est donc pas cette année que le club carcoie deviendra le premier en Suisse à réaliser le doublé. «On aurait bien aimé prendre les deux titres…», regrettait Stéphane Guye. «Mais on savait qu’en l’absence d’Evelyne, il nous manquait un peu de profondeur de banc. Il s’agit d’une petite frustration, mais il faut faire avec.»

Le résident de Corcelles-Cormondrèche préférait voir dans cette médaille d’argent la preuve de la régularité sportive du club au plus haut niveau national.

«Je ressens de la fierté»

Tout comme sa capitaine, Désirée Gabriel: «On a participé au tour final du championnat de Suisse pour la dixième année consécutive, avec cinq titres à la clé. Aujourd’hui (réd: samedi), j’y croyais, tout en sachant qu’Evelyne n’était pas là. On n’est pas tombées dans le piège des demi-finales. En finale, Morges savait où l’on était moins fortes. Les Vaudoises ont été meilleures. C’est frustrant, ça fait ch…, il n’y a pas d’autres mots.» Avant d’ajouter, tout de même: «Il y a eu beaucoup d’émotions, j’ai vécu cette journée avec 1000% d’adrénaline. Je ressens de la fierté, on a fait le job.»

Avec un trophée national, de l’or et de l’argent dans leurs bagages, tous les membres du JC Cortaillod ont pu remonter dans le car avec le sentiment de la mission accomplie. La soirée de samedi à dimanche a été longue. C’est amplement mérité!

Renforcer l’équipe féminine, un objectif

MERCATO La fin du championnat de Suisse signifie le début du «mercato», au JC Cortaillod-Neuchâtel comme ailleurs. Du côté des hommes, il était déjà acté qu’Alexandre Bürli et Timothée Ukaj se retireraient après la compétition. Au moins un autre judoka carcoie a été approché par un club suisse alémanique et le directeur technique Stéphane Guye devra encore faire preuve de tout son talent de négociateur. Premier renfort annoncé, le Franco-Suisse Valentin Jourdan (27 ans) pourra combattre en -90 ou -100kg.

Chez les femmes, Désirée Gabriel devra passer sur le billard pour une intervention chirurgicale à l’épaule et ne combattra plus en individuel. Mais la Carcoie continuera de s’aligner en équipes tout en appuyant davantage Stéphane Guye au bord des tatamis. Aucun autre départ ne devrait venir affecter une équipe féminine qui aura besoin d’une plus grande profondeur de banc pour aller chercher le titre national en 2018.

La Fribourgeoise Inès Amey (19 ans) est la première recrue officielle et s’alignera en -57kg. «J’aimerais qu’une ou deux étrangères ou Suissesses combattant à l’étranger viennent», ne cache pas Stéphane Guye. «Nous avons des contacts, mais les négociations ne font que commencer.» Le directeur technique du JC Cortaillod espère avoir ses effectifs à jour le 31 décembre, alors que les éventuelles participations aux Coupes d’Europe l’année prochaine restent en suspens.

STAR Le judoka allemand Alexander Wieczerzak (26 ans), champion du monde 2017 de la catégorie -81kg, était présent samedi à Crissier pour remettre les prix.

Tour final du championnat de Suisse, Salle Omnisport de Marcolet, Crissier (VD)

Finale. Femmes

Cortaillod perd 6-4 contre Morges

Moins de 63kg: Camille Chuat perd contre Emilie Amaron.

Moins de 57kg: Jenny Reichenbach perd contre Séverine Dewarrat-Guyot.

Moins de 70kg: Christa Baumgartner gagne contre Sélia Birchler.

Moins de 52kg: Agnese Dal Pian perd contre Tamara Silva.

Plus de 70kg: Larisa Ceric (BIH) perd contre Hortence Mballa (CMR).

Demi-finales:

Cortaillod bat Bienne-Nidau 8-2

Morges bat Saint-Gall 6-4

Hommes. Finale

Cortaillod bat Uster 8-4.

Moins de 60kg: Samuel Waizenegger gagne contre Raphael Erne.

Moins de 73kg: Alexandre Bürli perd contre Nils Stump.

Moins de 90kg: Florian Girardoz perd contre Simon Schnell.

Plus de 100kg: Timotée Ukaj perd contre Igor Mbakom (CMR).

Moins de 81kg: Florian Droux gagne contre Siro Stump.

Moins de 66kg: Gianni Locarini (FRA) gagne contre Lucius Galliker.

Moins de 100kg: Benjamin Fletcher (IRL) gagne contre Martti Puumalainen (FIN).

Demi-finales:

Cortaillod bat Brugg 8-6

Uster bat Morges 8-6

interclubs lna


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top