Escrime: Charles-Eric Oswald veut décoller, Pauline Brunner se relancer

chargement

Escrime Après plus d’un an de pause, les deux escrimeurs neuchâtelois ont pu reprendre le chemin des compétitions internationales. Entre déception et avenir prometteur, les fines lames se sont confiées.

 29.03.2021, 13:00
Lecture: 4min
Premium
A Kazan, Charles-Eric Oswald (à gauche) s’est frotté au numéro un mondial, le Hongrois Gergely Siklosi.

Pauline Brunner doit mettre une croix sur son rêve olympique, du moins provisoirement. Sa compatriote Noemi Moeschlin s’étant montrée plus performante dans la période qualificative pour Tokyo, la Chaux-de-Fonnière ne s’envolera pas pour le Japon cet été.

Même si la déception est au rendez-vous, la motivation reste intacte pour l’escrimeuse de 26 ans. «J’ai déjà le regard rivé...

À lire aussi...

EscrimeEscrime: trois fines lames neuchâteloises en quête d’exploit au CaireEscrime: trois fines lames neuchâteloises en quête d’exploit au Caire

EscrimeEscrime: Charles-Eric Oswald s’illustre en Russie, Pauline Brunner en retraitEscrime: Charles-Eric Oswald s’illustre en Russie, Pauline Brunner en retrait

EscrimeLa Chaux-de-Fonds: Pauline Brunner brille sans se prendre la têteLa Chaux-de-Fonds: Pauline Brunner brille sans se prendre la tête

EscrimeTroisième place en Autriche pour Pauline BrunnerTroisième place en Autriche pour Pauline Brunner

EscrimePauline Brunner éliminée aux MondiauxPauline Brunner éliminée aux Mondiaux

Top