30.09.2017, 00:01

L’ex-perchiste Maude Mathys s’attaque à la barre de l’heure

Abonnés
chargement
L’ex-athlète Maude Mathys est une mère de famille très en jambes.

 30.09.2017, 00:01 L’ex-perchiste Maude Mathys s’attaque à la barre de l’heure

Par Olivier petitjean

ATHLÉTISME La Vaudoise partira favorite de la classique Morat - Fribourg demain.

Maude Mathys est la révélation des derniers mois et s’annonce comme la favorite de Morat - Fribourg, demain. La Vaudoise a les moyens de devenir la deuxième Suissesse à passer sous la fameuse «barre» de l’heure, vingt ans après la regrettée Franziska Rochat-Moser.

Il y a trois semaines, Maude Mathys pulvérisait de plus de six minutes le record du...

Maude Mathys est la révélation des derniers mois et s’annonce comme la favorite de Morat - Fribourg, demain. La Vaudoise a les moyens de devenir la deuxième Suissesse à passer sous la fameuse «barre» de l’heure, vingt ans après la regrettée Franziska Rochat-Moser.

Il y a trois semaines, Maude Mathys pulvérisait de plus de six minutes le record du parcours de Martina Strähl au marathon de la Jungfrau. Cette même Martina Strähl est tenante du titre à Morat - Fribourg, où elle avait triomphé l’an dernier en 1h01’05’’. Pas besoin d’être un as en mathématiques pour en déduire que la championne d’Ollon a largement le potentiel pour aller une ou deux minutes plus vite que la Soleuroise demain sur les 17,17 km de la classique fribourgeoise.

«Je préfère me laisser surprendre moi-même»

Ce serait à coup sûr une sacrée performance, que seuls treize Suisses (hommes) ont réussie l’an dernier. Maude Mathys (30 ans) est dans la fleur de l’âge et vole de succès en succès depuis quelques mois, un an après la naissance de son deuxième enfant. Elle est devenue cet été championne d’Europe des courses de montagne en Slovénie, avec plus d’une minute d’avance, et améliore les records du parcours à peu près partout où elle s’aligne. La Kényane Lucy Wambui sera sa principale rivale dimanche. Elle s’est imposée lors du dernier Sierre - Zinal mais lui semble inférieure.

«Je ne me suis pas préparée spécifiquement (pour Morat - Fribourg), mais c’est vrai que je suis en forme», glisse Maude Mathys. Elle n’aime pas fanfaronner et annonce presque timidement qu’elle trouverait «magnifique» de courir en moins d’une heure (le record de Rochat-Moser se situe à 58’51’’). «Je suis assez modeste, je préfère me laisser surprendre par moi-même.»

Perche et heptathlon

Révélée dans le ski-alpinisme il y a quelques années, cette mère de deux enfants a un parcours atypique. Contrairement à de nombreux coureurs de montagne, elle est issue de l’athlétisme traditionnel, ce qui fait sans doute aussi sa force. «J’ai commencé au CARE Vevey, en tâtant de l’heptathlon, mais surtout du saut à la perche. J’ai même été championne de Suisse juniors dans cette discipline. Je devais faire 3m40», sourit-elle.

Cette proximité avec les stades explique probablement son mode de préparation basé au moins autant sur les intensités que sur la quantité. «Je ne cours pas plus de 80km par semaine, mais je travaille régulièrement la vitesse. Je m’entraîne beaucoup sur tapis roulant, pendant que mon petit dernier dort à côté. On oublie souvent que pour être fort(e) en côte, il faut être véloce, car une bonne vitesse de base rend la foulée plus efficace, sur tous les terrains.»

Jeux 2020 en vue

Alors qu’un Kilian Jornet, star du ski-alpinisme et du trail, se cantonne sur les sentiers, Maude Mathys n’a pas peur d’affronter les meilleures athlètes. Et celles-ci – on pense aux Africaines – courent d’abord sur bitume et sur piste. Elle songe à se lancer sérieusement le printemps prochain sur marathon (le vrai, sur parcours urbain), avec en vue les Mondiaux 2019 (au Qatar) et les JO 2020, à Tokyo.

«Mais je ne vais pas abandonner les courses de côte, j’ai besoin de varier, j’aime la polyvalence», dit-elle.

Pour mémoire, Martina Strähl s’était qualifiée pour les Mondiaux de Londres sur marathon cet été, avant de devoir renoncer sur blessure. Aucune raison que Maude Mathys ne puisse pas en faire autant, pour le moins, et lorgner les 2h30’ (pour commencer)! ats

84e classique commémorative Morat - Fribourg (17,17 km). Demain (samedi pour les enfants). Favoris. Messieurs: Mohammed Boulama (MAR), Fikru Dadi (ETH), Tolossa Chengere (ETH), Tesfaye Felfele (ERI), Temesgen Daba (ETH), Tefera Mekonen (ETH), Kadi Nesero (ETH), Alexandre Roch (SUI). Dames: Maude Mathys (SUI), Laura Hrebec (SUI), Lucy Wambui (KEN).

Records du parcours: Abraham Kipyatich (KEN) en 50’28’’ (en 2014) et Franziska Rochat-Moser (SUI) en 58’51’’ (en 1997).

Participation attendue: environ 13 000 coureurs, dont 7500-8000 sur le parcours principal.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top