05.05.2019, 16:07

Val-de-Travers: quand la police et les étudiants du sanitaire se préparent aux fusillades

Premium
chargement
Un policier s’accroupit et tente de rassurer un couple effrayé. Ce scénario catastrophique joué samedi au parking de l’usine ValFleurier à Buttes n’est qu’une simulation. Photo: Christian Galley

Reportage La police neuchâteloise a participé le samedi 4 mai à une simulation de tuerie de masse avec les étudiants du domaine sanitaire de Genève. Une cinquantaine de scénarios ont été joués entre vendredi et samedi au Val-de-Travers.

Plusieurs personnes sont à terre. «Aidez-moi!», «Dépêchez-vous!», peut-on entendre. Un policier s’accroupit et tente de rassurer un couple effrayé. Malgré les cris, les officiers doivent rester concentrés sur la mission: sécuriser le périmètre et retrouver le tireur. Fort heureusement, ce scénario catastrophique joué samedi au parking de l’usine ValFleurier à Buttes n’est qu’une simulation. Ce sont des étudiants sages-femmes, ambulanciers...

Top