13.04.2018, 17:16

Une semaine de travail à Genève pour le Vapeur Val-de-Travers

chargement
La BR 52 221 au centre d'entretien CFF de Genève, où les bénévoles du Vapeur Val-de-Travers et les techniciens CFF ont réparé ses essieux.

Vapeur Val-de-Travers Les bénévoles du Vapeur Val-de-Travers étaient au travail toute la semaine à Genève pour réparer les "plats" de leur locomotive vedette.

"On n’a pas compté nos heures, mais ça en valait la peine!" La semaine a été longue pour Pablo Hoya et ses camarades du Vapeur Val-de-Travers. Cinq membres de l’association de Saint-Sulpice ont passé sept jours au chevet de leur locomotive vedette à Genève. But: supprimer tous les "plats" des roues de la motrice.

Ce travail était compliqué pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’il faut l’équipement adéquat, d’où le voyage au centre d’entretien CFF de Genève. Ensuite parce qu’une locomotive comme la BR 52 possède rien moins que 10 essieux à rendre bien ronds. "Le tournage a pris 21 heures, c’était le gros morceau", précise Pablo Hoya. Le démontage des bielles (les perches responsables de l’entraînement des essieux) a, lui, nécessité un jour et demi.

Pour ce faire, les cinq bénévoles du VVT ont pu s’appuyer sur les connaissances des techniciens CFF de Genève. La locomotive, elle, est désormais fin prête pour la prochaine saison de circulation, qui débute le 12 mai prochain. Elle rentre à Saint-Sulpice ce vendredi soir, un peu après 23 heures.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Trains à vapeurCure de jouvence pour la locomotive vedette du Vapeur Val-de-TraversCure de jouvence pour la locomotive vedette du Vapeur Val-de-Travers

Top