20.03.2018, 19:30

Une bouteille d'absinthe de âgée de près de 200 ans à Môtiers

chargement
1/3  

 20.03.2018, 19:30 Une bouteille d'absinthe de âgée de près de 200 ans à Môtiers

Une bouteille d'absinthe datant d'environ 200 ans a été présentée à la Maison de l'absinthe, à Môtiers.

Pour lancer l’Absinthe week, une «star» était annoncée hier soir à Môtiers. Peu après 19h, elle est apparue au public de la Maison de l’absinthe, haute de quelques dizaines de centimètres. Elle, c’est une bouteille de bleue exceptionnelle, une fée verte (bientôt?) doublement centenaire.

«C’est un objet important parce qu’il est assez rare. Cette bouteille date d’avant l’interdiction et elle est encore fermée», indique Julie Matthey, responsable muséale de la Maison de l’absinthe. Si trois autres bouteilles présentant ces mêmes caractéristiques sont déjà présentées à Môtiers, la nouvelle venue les surpasse de part son ancienneté.

«Fürstenthum Neuenbürg»

Sur l’étiquette de ce flacon, on peut lire «Extrait d’absinthe, Suisse, In Couvet, Fürstenthum Neuenbürg, inder Schweitz». L’utilisation de l’allemand tend à dire que cette bleue était destinée à l’exportation.

Un nom y apparaît aussi, celui de la firme «Dubied Père et Fils», de loin pas des inconnus: «C’est l’une des premières, si ce n’est la première, distillerie qui est passé de l’artisanat à la manufacture», dit l’historienne. «C’est aussi la famille des machines à coudre.»

Cette raison sociale apparaît en 1798, informe Julie Matthey. La mention de la principauté de Neuchâtel permet de dater la bouteille d’avant la révolution de 1848, limitant ainsi l’âge de ce flacon à un interval de 50 ans. «Par contre, la mention ‘Neuchâtel en Suisse’ ne veut pas dire forcément dire que la bouteille a été produite après 1815. D’après des historiens, on retrouvait déjà cette mention avant.» 

Seul le déménagement de l’entreprise Dubied à Pontarlier en 1843 permettrait de réduire un tant soit peu ce laps de temps. «On ne peut pas être plus précis aujourd’hui. Mais nous continuons les recherches.» Retrouver un autre bouteille de cette série ou d’autres étiquettes pourraient aider.

Grâce à un mécène

Cette bouteille a été redécouverte à l’étranger et proposée à la Maison de l’absinthe. «On la fait venir grâce à un mécène qui nous la met à disposition», explique Julie Matthey. Tant l’identité de ce dernier que le prix de la transaction restent secrets. 

Cette arrivée met aussi en lumière le travail de la Maison, qui, non contente de présenter des objets issus souvent du Musée régional du Val-de-Travers, crée aussi sa propre collection. Une collection à (re)découvrir cette semaine, entre les différents événements de l’Absinthe week. Ce soir, la soirée est consacrée à la Route de l’absinthe franco-suisse.


À lire aussi...

Val-de-TraversL'Absinthe Week remet le couvertL'Absinthe Week remet le couvert

L'Absinthe Week remet le couvert

Du 20 au 25 mars, la Maison de l'absinthe lance sa saison avec son Absinthe Week, deuxième du nom. Une série...

  13.03.2018 17:19

VAL-DE-TRAVERSVers la bataille de la grande absintheVers la bataille de la grande absinthe

Top