08.11.2020, 17:05

Référendum à Val-de-Travers: faut-il continuer les récoltes de signatures en période de Covid?

chargement
Les conseillers généraux POP de Val-de-Travers, Adriana Ioset et Philippe Vaucher, ont écrit à la chancellerie cantonale.

Politique En pleine récolte de signatures, le POP du Val-de-Travers s'étonne que les délais de récolte ne soient pas suspendus comme durant le premier semi-confinement.

Ne faut-il pas prolonger les délais pour la récolte de signatures des initiatives et référendum en cette nouvelle période de Covid-19? C’est la demande qu’ont faite il y a dix jours les membres du Parti ouvrier et populaire du Val-de-Travers. En pleine récolte de paraphes pour un double référendum (sur la vente de deux domaines agricoles communaux), ceux-ci s’étonnent de la réponse négative des autorités cantonales, alors que ces délais avaient été suspendus au printemps, lors du semi-confinement.

A lire aussi : Le POP lance un double référendum à Val-de-Travers

Alors que récolter des signatures dans la rue est déjà plus compliqué en raison des mesures sanitaires (désinfection des stylos, gens qui restent chez eux) et que l’Etat demande d’éviter au maximum les contacts sociaux, les référendaires ne peuvent plus bénéficier des récoltes «passives», lorsqu’on laisse des signatures dans un restaurant ou un commerce. «Habituellement, c’est 15 à 20% des signatures qui arrivent ainsi», précise Philippe Vaucher, conseiller général popiste.

«La situation n’est pas la même, elle est pire!»

«Lorsqu’on a demandé cette suspension à la chancellerie cantonale, on nous a répondu que la situation n’était pas la même qu’au printemps et que l’exercice des droits politiques doit se poursuivre. Alors oui, la situation n’est pas la même, mais elle est pire!», s’étonne le Fleurisan. Au printemps, il récoltait d’ailleurs déjà des signatures pour l’initiative pour les compensations géotopographiques et le délai de récolte avait «été suspendu en tout cas un mois en demi».

A lire aussi : Un comité d’initiative réclame 23 millions de francs au Canton pour les communes d’altitude

Actuellement, les référendaires ont réussi à collecter environ 750 signatures pour leurs deux référendums. Ils doivent en trouver 880 d’ici mercredi. «On va continuer. J’espère qu’on y arrivera, avec tous les efforts que l’on a déjà fait», conclut le popiste.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PolitiqueLe POP lance un double référendum à Val-de-TraversLe POP lance un double référendum à Val-de-Travers

PolitiqueTir aux pigeons au Conseil général du Val-de-TraversTir aux pigeons au Conseil général du Val-de-Travers

RefugeVal-de-Travers: le sort du refuge des Œillons est incertainVal-de-Travers: le sort du refuge des Œillons est incertain

Le refuge des Œillons est en sursis

Le Conseil communal du Val-de-Travers veut mettre en vente le domaine agricole loué à Stéphane et Régine Oppel,...

  24.09.2020 18:00
Premium

Top