13.02.2020, 18:02

Môtiers: la Maison de l’absinthe tente le financement participatif

chargement
La Maison de l'absinthe recherche 30 000 francs.

Patrimoine Pour recueillir des témoignages de la clandestinité et documenter sa collection, la Maison de l’absinthe cherche 30 000 francs via un mode de financement participatif.

«Ça a l’air de caler au démarrage, hein? Mais ça va mieux, en fait. Nous avons deux promesses de dons qui seront prochainement intégrées à la cagnotte. Nous sommes à environ 18 000 francs. Nous avons bon espoir d’arriver à boucler le financement.»

La Maison de l’absinthe, à Môtiers, et son directeur Yann Klauser, ont lancé un financement participatif en début d’année. Son but? Recueillir 30 000 francs afin de mener à bien plusieurs projets autour de la fée verte. A quatre semaines de la fin du projet, seul 2750 francs sont actuellement (ce jeudi après-midi) confirmés, selon la page heroslocaux.ch.

«Toucher des gens différents»

Le seuil de financement pourrait donc être atteint le 11 mars prochain, estime le directeur de la maison, qui use de ce mode de financement pour la première fois. «C’est un moyen de trouver des fonds sans revenir toujours vers les mêmes personnes», apprécie Yann Klauser. «On a des promesses de dons qui ne viennent pas forcément de la région, qui touchent des gens différents.»

Ces sous, pour peu que le seuil des 30 000 francs soit atteint, serviraient à plusieurs choses. Tout d’abord, la maison souhaite recueillir des témoignages de la période de clandestinité de la bleue. «Nous avons dix témoignages filmés dans l’exposition et nous aimerions en faire une vingtaine en plus», indique le Vallonnier. Un partenariat avec la télévision régionale Canal Alpha serait alors lancé.

Documenter la collection

Ensuite, Yann Klauser souhaiterait pouvoir documenter et travailler sur les objets reçus à la Maison de l’absinthe. «Ce matin, j’ai reçu trois cartons d’archives. Des dons comme ça arrivent de plus en plus souvent. Aujourd’hui, nous ne faisons pas beaucoup plus que les stocker.» Les fonds recherchés permettraient de documenter et inventorier le matériel, en collaboration avec le musée régional voisin.

Finalement, la «Mabs» souhaiterait acquérir des audioguides. «Nous faisons des visites guidées en anglais par exemple. Mais sur réservation. Si un visiteur individuel vient, c’est plus compliqué pour nous», explique le directeur.

Pour l’heure fermée hors réservation, l’institution s’apprête à rouvrir quotidiennement dès le 3 mars prochain. Elle montera sa désormais traditionnelle Absinthe Week du 18 au 22 mars. D’ici-là, elle saura si elle peut résolument avancer dans ses projets. Ou s’il faudra trouver un autre moyen de les financer.

Le financement participatif: https://www.lokalhelden.ch/fr/maison-de-l-absinthe-motiers


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

terroirAu Concours suisse, l’absinthe sauve l’honneur neuchâteloisAu Concours suisse, l’absinthe sauve l’honneur neuchâtelois

Fée verteUne exposition aux effluves d’absinthe à FleurierUne exposition aux effluves d’absinthe à Fleurier

Top