07.05.2019, 05:30

Les touristes auront leur parking à Noiraigue

chargement
Les trois parcelles où était envisagé le futur parking de Noiraigue. En bleu, celle retenue, sur un terrain appartenant à l'Etat de Neuchâtel.

Politique Le Conseil général de Val-de-Travers a accepté un crédit de 200’000 francs afin de construire un parking à Noiraigue. Il doit améliorer l’accueil des touristes et la qualité de vie au village.

Val-de-Travers va aménager un parking de 149 places à Noiraigue. Le Conseil général de la commune fusionnée a accepté ce lundi soir 6 mai de consacrer quelque 200’000 francs à cette création. Elle doit permettre un meilleur accueil des touristes et améliorer la qualité de vie des habitants du village, en désengorgeant leurs rues.

A lire aussi : Près de 150 places de parc pour touristes projetées à Noiraigue

Pour les différents groupes, «il était urgent de trouver une solution pour Noiraigue» (Florian Dreyer, PLR). La proposition de ce parking, situé au sud du village, est «un bon compromis, à commencer par son prix» (Niels Rosselet-Christ, UDC). Son de cloche encore similaire chez les socialistes et le POP. Seuls regrets, l’absence de liaison directe avec la gare et son bureau touristique. 

Amendement vert rejeté

Cet engouement n’a pas essaimé chez les Verts. «Nous saluons la volonté de proposer une solution pour trouver une harmonie à Noiraigue. Mais nous allons construire un parking à côté d’une gare de chemin de fer, chemin de fer qui pourrait accueillir seul tout le flot de touristes», a regretté le rapporteur Heinz Salvisberg.

Son groupe a alors proposé de raboter le crédit à 130’000 francs, afin de limiter la taille du parking et de changer son emplacement, pour le créer à l’entrée de la localité. Une proposition rejetée unanimement par les autres groupes. «Avec un parking insuffisant à l’entrée du village, on inciterait les touristes à venir tourner et chercher une place au village», a remarqué le conseiller communal Frédéric Mairy, pour qui «le tourisme en voiture reste une réalité avec laquelle il faut faire». Le crédit qu’il défendait a alors été accepté par 31 oui, 1 non et six abstentions.

Règlement abrogé

Autre point à l’ordre du jour, l’abrogation du règlement d’affermage des terres et domaines agricoles a recueilli également une forte majorité. Pour rappel, le Conseil communal a proposé d’abroger officiellement ce règlement à la suite d’un coûteux recours, mais souhaite garder sa méthode d’attribution des terres. A l’instar de la socialiste Marie-Danièle Bruttin Troutot, les différents groupes y ont vu «une proposition économique tout en restant équitable.»

A lire aussi : Déboutée en justice, Val-de-Travers veut supprimer un règlement


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top