27.05.2019, 12:04

Les meilleurs joueurs de Scrabble ont rendez-vous le mois prochain à Fleurier

chargement
Kévin Meng, Dominique Iervolino et Patrice Jeanneret, organisateurs du plus grand tournoi suisse de Scrabble francophone de l'année, fin juin prochain à Fleurier.

Jeux de société Plus de 130 joueurs licenciés participeront dans un mois au Festival international Grand Chelem de Scrabble à Fleurier. Les meilleurs joueurs francophones devraient être présents.

La compétition s’annonce acharnée le mois prochain au Val-de-Travers. Du 20 au 23 juin, le club de Scrabble Areuse-Fleurier organisera l’un des six Grands Chelems de l’année. Plus de 130 joueurs licenciés sont attendus à la salle Fleurisia pour ce tournoi international, dont certains des meilleurs joueurs du circuit francophone.

«Il y a des tout bons joueurs qui ont besoin de points pour se qualifier pour les championnats du monde, cet été à La Rochelle», remarque Patrice Jeanneret, président à la fois de la Fédération internationale de Scrabble francophone et du club local. «Nous sommes la cinquième étape du Grand Chelem et la dernière est à Rimouski, au Québec. Ils devront donc venir.»

«Vraiment spectaculaire»

Le défi final du dimanche promet ainsi d’être très intéressant à suivre. «Ça se passera sur scène. Dès qu’un joueur rate un point, il sort. C’est vraiment spectaculaire», promet Kévin Meng, président de la Fédération suisse. Le Neuchâtelois, double champion du monde junior, est l’un des plus sûrs espoirs régionaux, avec les Vaudois Hugo Delafontaine et David Bovet, cinq titres mondiaux à eux deux.

«En Scrabble de compétition, on ne joue pas en un contre un, mais en duplicate. Le juge donne un tirage de lettres et c’est le même pour toute la salle», précise le scrabbleur. «On élimine ainsi le facteur chance.» Les compétiteurs, eux, auront une minute 20 pour trouver la meilleure combinaison possible, puis uniquement 40 secondes dès le septième tour. Jusqu’à ce que tout le monde soit éliminé, ou qu’il n’y ait plus de consonne ou de voyelle à tirer.

Les organisateurs neuchâtelois veulent profiter de l’occasion pour dépoussiérer les clichés qui collent au Scrabble et recruter de nouveaux membres. Si le tournoi ne s’adresse pas directement aux néophytes, tout joueur licencié pourra y participer. «Le Scrabble est le jeu de lettres le plus joué au monde. Mais les effectifs stagnent», remarque Patrice Jeanneret. En Suisse, Kévin Meng annonce quelque 400 licenciés au sein d’une trentaine de clubs. Neuchâtel en possède cinq.

Région de Scrabble

Et parmi ceux-ci, le club de Fleurier est «plutôt dynamique» selon son président. «Nous avons organisé les championnats du monde en 1991», rappelle Patrice Jeanneret. «Il y a un gros historique de Scrabble dans la région», dit-il, citant aussi des championnats du monde accueillis en 2005 par Neuchâtel.

Les organisateurs veulent aussi profiter de l’occasion pour faire découvrir la région à leurs invités. Outre les prix ou les noms des coupes qui fleurent bon la fée verte, une soirée sera ainsi organisée aux Mines d’asphalte, renseigne Dominique Iervolino, présidente du comité d’organisation.

En attendant, Kévin Meng glisse un conseil pour marquer des points lors de vos prochaines parties de Scrabble. «Il faut penser aux formes verbales. Si on a un tirage avec A, I et T par exemple, on peut les mettre de côté pour former la fin d’un mot. Il y a moins de lettres à intervertir pour trouver une bonne combinaison.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ROCHEFORTA 12 ans au championnat  de Suisse de scrabbleA 12 ans au championnat  de Suisse de scrabble

ScrabbleUne écolière de 12 ans au championnat suisse de scrabble de RochefortUne écolière de 12 ans au championnat suisse de scrabble de Rochefort

COMPÉTITIONFestival de scrabble à Fleurier: favoris français piégés par un helvétismeFestival de scrabble à Fleurier: favoris français piégés par un helvétisme

Top