03.08.2015, 08:58

Les arbres du Vallon fichés

chargement
Par FANNY NOGHERO

Les arbres qui poussent sur le domaine public de Val-de-Travers seront bientôt tous répertoriés et fichés grâce à une étudiante de la Faculté des sciences et techniques de Limoges.

Valentine Lambert achève aujourd'hui son stage de trois mois au sein du Service forestier de Val-de-Travers, pour lequel elle a entrepris la constitution d'un inventaire du patrimoine arboré de la commune, dans le cadre de sa licence.

Et contrairement à ce que l'on pourrait s'imaginer, les espaces verts sis dans les quartiers urbains de la commune de Val-de-Travers ont tendance à sérieusement s'appauvrir. Une lacune qui n'a d'ailleurs pas échappé au magazine «Bilanz». Dans son classement des villes où il fait bon vivre, il avait mal noté la commune vallonnière en ce qui concerne ses zones arborisées. Même Zurich est jugée meilleure élève en la matière.

«Nous avons pu constater une perte de valeur et de diversité biologique», note Claude-André Montandon, ranger communal. «De nombreux éléments arborés ont été supprimés pour permettre l'élargissement des routes ou la création de nouvelles constructions.»

Revaloriser le cadre de vie

Pour l'heure, seuls les arbres de Couvet, Môtiers, d'une partie de Fleurier, ainsi que ceux de l'allée arborée entre Boveresse et Môtiers ont été inventoriés.

Les villages manquants seront complétés par le Service forestier, qui tiendra également à jour les données sur chacun des arbres.

«Cet inventaire nous permet de soulever les différents problèmes que nous rencontrons et de proposer des solutions. Il s'avère également être un excellent outil de suivi des travaux d'entretien des parcs», relève Jean-Nath Karakash, chef du Dicastère de l'économie.

L'objectif des autorités est de revaloriser le cadre de vie de Val-de-Travers, par exemple en retravaillant certaines zones. «Nous pourrions même aller jusqu'à utiliser des arbres comme éléments de modération du trafic, notamment en mettant certaines rues à sens unique et en élargissant les trottoirs», précise le conseiller communal.

Bilan complet

L'inventaire réalisé par Valentine Lambert est pour le moins exhaustif et n'aura rien coûté, ou presque, à la commune de Val-de-Travers.

Chaque ensemble d'arbres sis sur le domaine public dispose d'une fiche sur laquelle figurent ses coordonnées GPS, les données morphologiques de chacun des spécimens, leur état mécanique et physiologique, ainsi que leur stade de développement.

Les espèces les plus fréquemment répertoriées dans les espaces urbains de Val-de-Travers sont les érables, les tilleuls et les hêtres. «Nous essayons d'utiliser au mieux la palette des essences qui s'adaptent le mieux dans les zones bétonnées», explique Claude-André Montandon, ranger communal.

Non sans souligner qu'on ne plante pas les mêmes arbres dans les grands centres urbains que dans les villages. «En ville, les ensembles sont plus artificiels, parfaitement taillés. Ici nous pouvons planter de plus grandes essences.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ConcertJazz avec Velvet Together et Martine Bron à la galerie Bleu de ChineJazz avec Velvet Together et Martine Bron à la galerie Bleu de Chine

ContinuitéSandy Jeannin prolonge son aventure avec le CP Fleurier pour deux saisons supplémentairesSandy Jeannin prolonge son aventure avec le CP Fleurier pour deux saisons supplémentaires

TourismeLa Robella: durant les vacances scolaires, on pourra luger tous les après-midiLa Robella: durant les vacances scolaires, on pourra luger tous les après-midi

Val-de-TraversIl faudra payer une thune pour entrer au Comptoir du Val-de-TraversIl faudra payer une thune pour entrer au Comptoir du Val-de-Travers

FusionVal-de-Travers célébrera la fusion le 24 févrierVal-de-Travers célébrera la fusion le 24 février

Top