30.11.2018, 17:55

Le livre de deux Neuchâtelois pour cuisiner à l’absinthe

chargement
Les auteurs Aurélie Brunner et Yann Klauser en train de déballer un saucisson arrosé à l'absinthe dans les cuisines de la Maison de l'absinthe.

 30.11.2018, 17:55 Le livre de deux Neuchâtelois pour cuisiner à l’absinthe

Cuisine Aurélie Brunner et Yann Klauser publient «Absinthe, 40 recettes à la fée verte», un recueil qui met en valeur le breuvage du Val-de-Travers aussi dans l’assiette.

Quel est le point commun entre un carpaccio de saint-jacques, une panna cotta au parmesan ou un granité au pamplemousse rose? Tous se marient extrêmement bien avec une pointe d’absinthe. Ces recettes font partie d’un recueil publié ces jours aux éditions Alphil, «Absinthe, 40 recettes à la fée verte».

Cet ouvrage est l’œuvre d’un duo neuchâtelois, Aurélie Brunner et Yann Klauser. La première est éducatrice sociale et tient le blog culinaire ladelicieuserie.ch. Le second est à la tête de la Maison de l’absinthe, à Môtiers, après avoir commencé sa carrière professionnelle derrière les fourneaux.

L’idée du livre est venue d’une discussion autour de la photo culinaire, un domaine dans lequel Aurélie Brunner s’est formée en autodidacte, tout en travaillant sur son blog. «J’avais envie d’en faire davantage. Mais un livre, ce n’était pas dans mes ambitions.» L’absinthe? «Mes deux parents ont grandi au Val-de-Travers. Il y avait toujours une bouteille cachée dans la maison.»

En savoir plus : le blog d’Aurélie Brunner

«Pas de publication sur le sujet»

Alors que Yann Klauser anime depuis plusieurs années des ateliers culinaires autour du breuvage, les deux compères se sont «assez vite rendu compte qu’il n’y avait pas de publication sur le sujet. Il y a un livre en allemand, mais jamais traduit», remarque le Vallonnier. C’en était parti pour ce projet, que le duo a mené à côté de ses engagements professionnels respectifs.

«On peut partir sur un éventail de goûts très différents», précise le cuisinier de formation. «Quand on cuisine l’absinthe, elle change de goût», complète l’éducatrice. Selon eux, la bleue se marie ainsi bien aux poissons, aux fruits de mer ou encore au saucisson neuchâtelois. «Nous avons voulu faire un livre grand public, avec des ingrédients que l’on retrouve dans les commerces locaux», dit Yann Klauser. Pour l’absinthe, verte et bleue, vallonnière ou française, tout est utilisable, selon les goûts du cuisinier. «La verte est un peu plus compliquée à utiliser», glisse toutefois sa complice.

Recettes inédites ou agrémentées

Ces recettes ont été développées pour le livre ou reprises ailleurs et agrémentées d’une touche de fée verte. Les photos ont été prises à la Maison de l’absinthe, dont la cuisine a été bien mise à contribution. «Le challenge, c’est de transmettre quelque chose de gustatif par un canal visuel», remarque Aurélie Brunner.

Imprimé à Couvet à 1200 exemplaires, «Absinthe, 40 recettes à la fée verte» pourrait être le premier ouvrage d’une série. C’est en tout cas le souhait d’Alain Cortat, des éditions Alphil. «Nous aimerions décliner le concept sur d’autres produits comme la tête-de-moine.» Un vernissage public se tient ce samedi 1er décembre à 16h30 au Cabinet d’amateur, à Neuchâtel (escalier du château 2). Une dédicace est aussi prévue le 14 décembre chez Payot Neuchâtel, également à 16h30.
 


À lire aussi...

Val-de-TraversLe goût pour l’absinthe dépasse les frontièresLe goût pour l’absinthe dépasse les frontières

BoveressePhilippe Martin, à Boveresse, sort la première absinthe bio de SuissePhilippe Martin, à Boveresse, sort la première absinthe bio de Suisse

TerroirProducteurs d'absinthe neuchâtelois moins taxésProducteurs d'absinthe neuchâtelois moins taxés

Val-de-TraversBien déguster une absinthe, ça s'apprend en s'amusant à MôtiersBien déguster une absinthe, ça s'apprend en s'amusant à Môtiers

Top