Le feu dans la zone industrielle de Saint-Sulpice

chargement

Incendie Ce jeudi après-midi, un incendie s’est déclaré dans la zone industrielle de Saint-Sulpice. Le personnel a été évacué et une zone de sécurité mise en place, en raison de la présence de produits inflammables.

 23.04.2021, 09:05
L'incendie a pris dans la zone industrielle de Saint-Sulpice, sur la droite au premier plan sur l'image.

«Heureusement, ça n’est que matériel!» Ludovic Jenzer, directeur de la Société industrielle de la Doux (SID SA) qui fabrique des machines et des installations pour le traitement des déchets, est soulagé. «C’est un voisin qui a appelé pour nous prévenir, on a vu un gros dégagement de fumée.» Le feu s’est en effet déclaré ce jeudi peu avant 16h dans un entrepôt de la zone industrielle de Saint-Sulpice.

«Rapidement sur place, les forces d’intervention ont constaté que le toit d’un entrepôt à l’ouest de la société SID SA commençait à s’embraser», précise la police neuchâteloise dans un communiqué diffusé jeudi en fin de soirée. «Il a d’abord fallu trouver l’origine du foyer, ce qui était assez compliqué car il se trouvait derrière des cloisons, près d’une cabine de peinture», détaille le major Patrick Piaget, commandant professionnel du Service de défense incendie et de secours (SDIS).

Barrage dans l’Areuse

«Nous avons employé une caméra thermique pour visualiser les points chauds derrière le mur puis nous avons employé du matériel d’extinction Cobra», explique le commandant. «Il s’agit d’une lance à très petit débit mais très forte pression, soit 300 bars, capable de percer le béton.»

Par précaution, tout le personnel de l’entreprise, soit une trentaine de personnes, a alors été évacué. «Cela s’est fait dans le calme», précise Ludovic Jenzer, «car tout le monde se trouvait hors de l’entrepôt, dans le bâtiment principal» Mais en raison de la présence de produits inflammables ainsi que d’une conduite de gaz à proximité, une zone de sécurité a été établie par les différents services de secours.

Les pompiers ont également déployé à titre préventif un barrage dans l’Areuse et mesuré le taux de pH et la présence d’hydrocarbures pour éviter une potentielle pollution des eaux.

«Fumée très âcre»

Si le sinistre n’a pas fait de blessé, une personne a néanmoins été auscultée par les ambulanciers engagés à titre préventif, en raison d’une légère incommodation à la fumée. «C’était une fumée très âcre», confirme le major Piaget.

23 soldats du feu, deux patrouilles de la police neuchâteloise et des spécialistes ont été engagés sur cet incendie, ainsi que 9 véhicules, dont l’un dédié aux interventions contre les hydrocarbures. L’opération a duré près de quatre heures.

«Les dommages n’ont affecté que la cabine de peinture», conclut Ludovic Jenzer, «l’impact est mineur sur nos activités, nous ne pourrons simplement pas peindre des éléments de machine jusqu’à la réfection des lieux». Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SinistreLe Locle: trois classes évacuées après un début d’incendieLe Locle: trois classes évacuées après un début d’incendie

SinistreIncendie maîtrisé à La Chaux-de-FondsIncendie maîtrisé à La Chaux-de-Fonds

IncendieNeuchâtel: un feu de forêt près des rochers de l’ErmitageNeuchâtel: un feu de forêt près des rochers de l’Ermitage

Top