La réouverture du centre d’accueil des Verrières jugée positive par la Confédération

chargement

Asile Rouvert il y a un mois, le centre d’accueil des Verrières a déjà reçu 21 requérants dits «récalcitrants». Grâce à cela, les problèmes ont diminué dans les centres classiques comme celui de Perreux, annonce le Secrétariat d’Etat aux migrations.

 26.03.2021, 16:32
Le centre d'accueil des Verrières a reçu 21 requérants dits récalcitrants depuis sa réouverture il y a un mois.

Le centre pour requérants d’asile des Verrières est à nouveau en service depuis un mois. Il a reçu 21 requérants dits «récalcitrants» venus d’ailleurs. D’après les premiers échos, cette mesure a permis d’améliorer sensiblement la cohabitation et la sécurité dans les autres centres fédéraux pour requérants d’asile (CFA).

Le centre des Verrières était fermé depuis l’été 2019 en raison de sa faible occupation. Il a rouvert à la mi-février. Les règles de sortie y sont plus strictes que dans les autres CFA et le personnel de sécurité et d’encadrement y est renforcé, écrit vendredi le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM).

A lire aussi : Le centre spécifique pour requérants d’asile rouvre aux Verrières

Seuls des hommes adultes s’étant comportés de manière répréhensible séjournent temporairement dans ce centre.

«Pas de problème à ce jour»

La remise en exploitation s’est faite facilement, poursuit le SEM. Celui-ci maintient un contact étroit avec le canton de Neuchâtel et la commune des Verrières pour s’assurer que la réouverture ne provoque pas de difficultés de voisinage. Aucun dysfonctionnement n’est à signaler à ce jour, selon le SEM.

La grande majorité des requérants hébergés exécutent des travaux d’entretien en tout genre, suivent des programmes d’occupation et prennent part à des activités sportives. Les requérants qui quittent le centre sans le signaler sont généralement vite retrouvés, précise le SEM.

Dans les mois qui avaient précédé la réouverture, les interventions policières s’étaient multipliées dans les CFA en raison de voies de fait entre requérants d’asile. En janvier et en février, 52 incidents ont été enregistrés, contre 29 au cours de la même période de l’année précédente. La délinquance avait également augmenté aux alentours des CFA. Les problèmes s’étaient notamment accentués à Perreux, Chevrilles (FR) et Flumenthal (SO).

Incidents en recul

Les requérants d’asile récalcitrants qui perturbent la sécurité dans les CFA et l’ordre public peuvent être systématiquement transférés dans le centre spécifique des Verrières. Cette mesure a nettement amélioré la cohabitation quotidienne dans les CFA et a accru le sentiment de sécurité des collaborateurs et des autres requérants, note le SEM.

Grâce à la réouverture du centre des Verrières, les incidents sont moins nombreux dans les autres centres et alentour. Ainsi, les mesures de sécurité ont déjà pu y être assouplies, comme à Chevrilles, où une patrouille de sécurité a été supprimée.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AsileL’utilité du centre spécifique des Verrières mise en douteL’utilité du centre spécifique des Verrières mise en doute

AsileLe centre spécifique pour requérants d’asile rouvre aux VerrièresLe centre spécifique pour requérants d’asile rouvre aux Verrières

ASILELa Confédération ferme temporairement le centre pour requérants d’asile des VerrièresLa Confédération ferme temporairement le centre pour requérants d’asile des Verrières

AsileLe centre spécifique des Verrières n’accueille que quatre requérants d'asile par moisLe centre spécifique des Verrières n’accueille que quatre requérants d'asile par mois

Top