27.07.2020, 12:00
Lecture: 5min

Installée à Noiraigue depuis 12 ans, une famille ukrainienne doit quitter le pays

Premium
chargement
Yaroslav Ayvazov et Vira Korolova entourés de leurs enfants Alexandra, Andrei et Varvara (de gauche à droite).

Migration La famille ukrainienne établie à Noiraigue depuis 2008 est sommée de partir d’ici au 31 août prochain après des années de bataille juridique. Les chances de rester en Suisse sont presque nulles pour les époux et leurs trois enfants, malgré le large soutien populaire recueilli l’hiver dernier.

Le couperet est tombé le 20 février 2020, lorsque le Tribunal administratif fédéral (TAF) a débouté Yaroslav Ayvazov (48 ans) et Vira Korolova (36 ans), après une bataille juridique amorcée en 2015. Les époux issus de la minorité russe et orthodoxe d’Ukraine et leurs trois enfants doivent avoir quitté leur appartement de Noiraigue le 31 août prochain, après y avoir vécu douze ans.

A lire aussi: Une famille ukrainienne établie à Noiraigue risque l’expulsion

La pandémie de...

À lire aussi...

SolidaritéEtablie depuis 11 ans à Noiraigue, une famille ukrainienne risque l’expulsionEtablie depuis 11 ans à Noiraigue, une famille ukrainienne risque l’expulsion

AsileAsile: investir dans la formation des migrants permet d’économiser des millionsAsile: investir dans la formation des migrants permet d’économiser des millions

RéfugiésAsile: une initiative veut reloger les requérants dans des zones protégées dans leur pays d’origineAsile: une initiative veut reloger les requérants dans des zones protégées dans leur pays d’origine

MigrationLa Chaux-de-Fonds: sursis pour le lanceur d’alerte et demandeur d'asile mongolLa Chaux-de-Fonds: sursis pour le lanceur d’alerte et demandeur d'asile mongol

Accord de DublinAsile: la Suisse renvoie plus de demandeurs d'asile que les pays de l'Union européenneAsile: la Suisse renvoie plus de demandeurs d'asile que les pays de l'Union européenne

Top