07.02.2018, 00:01

Ils veulent qu’on leur rende leurs contrôleurs

Premium
chargement
TransN s’est séparé de ses deux contrôleurs (ici lors d’un reportage en 2013).
VAL-DE-TRAVERS

«Ils ne comprennent pas ce qu’est un service public!» La section du Parti ouvrier et populaire du Val-de-Travers juge «inacceptable» la récente décision des Transports publics neuchâtelois (TransN) de se séparer de leurs deux contrôleurs, principalement actifs au Vallon, et de les remplacer en mandatant une entreprise de sécurité externe.

Le parti vient de lancer une pétition...

À lire aussi...

LoisirsLes installations de La Robella rouvrent samediLes installations de La Robella rouvrent samedi

PolitiqueCoronavirus: les élus de Val-de-Travers veulent créer un fonds de solidaritéCoronavirus: les élus de Val-de-Travers veulent créer un fonds de solidarité

SolidaritéCouvet: Ils ont couru 100 km pour le «Courrier du Val-de-Travers»Couvet: Ils ont couru 100 km pour le «Courrier du Val-de-Travers»

Finances publiquesVal-de-Travers clôt ses comptes 2019 sur un nouveau déficitVal-de-Travers clôt ses comptes 2019 sur un nouveau déficit

AffluxCreux-du-Van: la police a dû une nouvelle fois fermer les accès au siteCreux-du-Van: la police a dû une nouvelle fois fermer les accès au site

Top