13.12.2019, 05:30

Fleurier: ils terminent le livre de Jacques Kaeslin, décédé en mars dernier

chargement
Claude-Alain Kleiner, Dulio Rota et Michel Riethmann. Dans les mains de l'imprimeur, le livre de Jacques Kaeslin en cours de tirage.

Ouvrage Lors de son décès en mars dernier, l’ancien policier Jacques Kaeslin écrivait un ouvrage sur les boulangers, les bouchers et les voituriers du Val-de-Travers. Claude-Alain Kleiner, Michel Riethmann et Dulio Rota se sont associés pour terminer le travail.

«C’est une promesse faite à Jacques lorsqu’il était à la Chrysalide. Celle d’aller jusqu’au bout avec son livre.»

C’est un ouvrage particulier que l’imprimerie Montandon et son patron Dulio Rota vont vernir ce vendredi 13 décembre prochain à Fleurier. L’imprimeur s’est associé à Michel Riethmann et à Claude-Alain Kleiner pour terminer le dernier livre de Jacques Kaeslin, décédé le 20 mars dernier. «Bouchers, boulangers et voituriers d’autrefois au Val-de-Travers» vient de sortir de presse, après un travail d’enquête complémentaire des trois hommes.

Après avoir écrit sur l’absinthe, la fusion de Val-de-Travers ou les restaurants et cercles du Vallon, l’ancien policier fédéral Jacques Kaeslin s’était lancé dans un nouveau projet, autour des petits commerces qui ont fait la vie de la région. «Ses parents tenaient une épicerie à Couvet. Il a passé toute sa jeunesse à aider son père en livrant ses produits», remarque Claude-Alain Kleiner.

L’aide d’anciens

«Quand il nous parlait de son projet, il disait qu’il n’y avait plus qu’à imprimer», reprend la plume du «Courrier du Val-de-Travers». «Mais quand nous sommes allés sur son PC, nous avons vu qu’il y avait encore des lacunes», remarque le graphiste Michel Riethmann. Il n’y avait ainsi par exemple rien sur Buttes ou La Côte-aux-Fées. «Cela ne nous a pas tout de suite sauté aux yeux.»

«C’est là que l’histoire est devenue jolie», continue Claude-Alain Kleiner. «Nous avons profité de questionner des anciens pour compléter le livre. Les boulangers Henri Helfer et Jämes Vaucher et les bouchers Eric Pétremand et Hermann Schneider nous ont bien aidés.» Michel Riethmann rajoute le Bayardin Daniel Dreyer comme contributeur à l’ouvrage: «C’est un collectionneur fou de cartes postales. Il a fourni de nombreuses images.»

A l’origine de l’affaire Kopp

A part ce complément d’enquête, le reste était déjà parfaitement organisé par le défunt. «Jacques a fait un travail très précis. Il n’y avait pas à se poser de question», remarque Michel Riethmann. «C’était un chercheur rigoureux. Il avait gardé ses réflexes d’enquêteur», continue Claude-Alain Kleiner. Lequel rappelle que Jacques Kaeslin, alors collaborateur au Ministère public de la Confédération, a été à l’origine de la fameuse affaire Kopp en 1988, qui avait coûté sa place à la première conseillère fédérale du pays.

Un budget d’environ 10 000 francs a été calculé pour imprimer l’ouvrage posthume. «Nous nous sommes mis à rechercher des sponsors. Nous voulions que l’opération soit blanche pour la compagne de Jacques et si possible pour nous aussi», remarque Claude-Alain Kleiner. Dulio Rota table sur la vente de 300 exemplaires. «Nous sommes bientôt à 250 souscriptions. Dans cette histoire, personne ne va gagner d’argent. Mais c’était important de le faire.» 

Un vernissage public se tiendra ce vendredi 13 décembre de 17 à 19h à l’imprimerie, à Fleurier. «Bouchers, boulangers et voituriers d’autrefois au Val-de-Travers» sera ensuite en vente chez Nicole Wenker, au kiosque de Couvet.

Les pages du livre de Jacques Kaeslin (photo à gauche), en train d’être imprimées. Photo: David Marchon


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PUBLICATIONUn livre retracera l'histoire   de la fusion de Val-de-TraversUn livre retracera l'histoire   de la fusion de Val-de-Travers

ÉcolePoint de vue de Claude-Alain Kleiner: «Vases communicants?»Point de vue de Claude-Alain Kleiner: «Vases communicants?»

VAL-DE-TRAVERSAdieux à Claude-Alain KleinerAdieux à Claude-Alain Kleiner

Top