29.03.2020, 08:00

Financement participatif réussi pour une Maison de l’absinthe à l’arrêt

chargement
La Maison de l'absinthe est aujourd'hui fermée en raison du coronavirus (image d'illustration).

Môtiers Actuellement fermée à cause du coronavirus, la Maison de l’absinthe a tout de même reçu une bonne nouvelle durant ce mois de mars: son financement participatif a réuni les 30 000 francs espérés.

Trente mille et sept cents francs. La Maison de l’absinthe (Mabs), à Môtiers, a réussi à atteindre le seuil de financement de son crowdfunding, le 11 mars dernier. Cette somme, pas si facile à réunir, permettra de mener plusieurs projets, une fois que les lieux, à l’arrêt à cause du coronavirus, reprendront vie.

Réunir 30 000 francs en ligne n’était pas évident, remarque Yann Klauser, directeur de la Mabs. «Il y a eu tout un travail derrière. Le départ a été encourageant, ensuite, ça a été plus mou. Nous avons dû relancer nos contacts.» Cinquante-quatre parrains ont permis d’atteindre le seuil de financement le jour précédent la fin de la cagnotte en ligne, sur le site heroslocaux.ch.

A lire aussi : Môtiers: la Maison de l’absinthe tente le financement participatif

Capsules vidéos et audioguides

Avec cette somme, le musée a trois objectifs principaux. Prêt à être lancé dès la reprise des affaires, le premier consiste à aller recueillir les témoignages d’anciens acteurs de la période de clandestinité. Une dizaine de petites capsules vidéo avaient déjà été produites pour l’ouverture de la Maison et le directeur souhaite désormais compléter ce corpus. «Nous avons contacté TVP, l’organe de production de Canal Alpha. Ils sont prêts à commencer quand on pourra reprendre les affaires.»

Le reste de l’argent doit permettre de créer des audioguides pour donner la possibilité aux visiteurs allemands ou anglais de visiter la Maison hors des visites guidées déjà proposées. Mais également de documenter les collections et d’effectuer des tâches de conservation sur ces mêmes collections. Ici aussi, tout est en stand-by, puisque les employés du musée – six postes fixes pour 3,75 équivalents plein-temps et 10 travailleurs sur appel – sont aujourd’hui au chômage, fermeture de la Maison en raison du virus oblige. Seul Yann Klauser travaille encore quelque peu, pour régler les affaires courantes, alors que l’agence postale, située dans la Maison, est fermée.

«Complètement stoppés»

«Nous sommes complètement stoppés. Nous balbutions pour la suite», glisse Yann Klauser. «Est-ce que les groupes qui ont annulé reviendront à l’automne? On a reporté l’Absinthe week et on la garde sous le coude. On fera peut-être certaines des activités en juin. Nous n’avons pas encore pris de décision pour Absinthe en fête (réd: les 13 et 14 juin prochain)», liste le responsable. «On se demande aussi comment nous ferons pour tirer notre épingle du jeu quand tout rouvrira», conclut-il.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PatrimoineMôtiers: la Maison de l’absinthe tente le financement participatifMôtiers: la Maison de l’absinthe tente le financement participatif

ChroniqueOn croque avec… Philippe Martin, président du Pays de l’absintheOn croque avec… Philippe Martin, président du Pays de l’absinthe

terroirAu Concours suisse, l’absinthe sauve l’honneur neuchâteloisAu Concours suisse, l’absinthe sauve l’honneur neuchâtelois

Top