Entre fatalisme, peur et indifférence

chargement

LES VERRIÈRES Si l’ouverture d’un centre d’accueil fédéral d’asile n’enthousiasme guère au village, il ne soulève pas de vraies levées de boucliers. Déception et résignation aux Cernets.

  06.12.2016, 00:24
Lecture: 4min
Premium
Au calme et sous le soleil. L’ancien centre nordique des Cernets que la Confédération vient de racheter, pourrait accueillir des requérants d’asile difficiles. Pour l’heure, c’est surtout le voisinage direct qui exprime ses craintes.

«Les gens en ont parlé deux-trois jours après la séance d’information, puis on n’a presque plus rien entendu.» L’ouverture annoncée d’un centre d’accueil fédéral pour requérants d’asile difficiles aux Cernets ne déchaîne que peu les passions aux Verrières. A l’image de ces paroles d’une commerçante locale, le bureau communal n’a reçu en tout et pour tout qu’un seul courrier...

À lire aussi...

PolitiqueFrédéric Mairy retire sa candidature au Conseil d’EtatFrédéric Mairy retire sa candidature au Conseil d’Etat

Vieux trainsLe Vapeur Val-de-Travers prépare sa nouvelle saisonLe Vapeur Val-de-Travers prépare sa nouvelle saison

ElectionsCantonales 2021: les résultats à Val-de-TraversCantonales 2021: les résultats à Val-de-Travers

ElectionsCantonales 2021: les résultats à La Côte-aux-FéesCantonales 2021: les résultats à La Côte-aux-Fées

ElectionsCantonales 2021 : les résultats aux VerrièresCantonales 2021 : les résultats aux Verrières

Top