03.06.2019, 18:24

Dizaines d’emplois menacés chez Etel à Môtiers

chargement
La direction évoque surtout une surcapacité de production dans l’industrie des smartphones, qui ne laisse pas envisager de rapide reprise dans ce secteur.

Industrie Etel annonce une procédure de licenciement collectif. La société installée à Val-de-Travers indique avoir subi des pertes depuis 2015. Le fabriquant de moyens d’équipement pour l’industrie de l’électronique invoque notamment la faible demande dans la téléphonie mobile.

Etel, qui emploie 300 personnes à Môtiers et six à Bienne, envisage le licenciement d’une partie de son personnel. De source syndicale, le nombre de licenciements envisagés approcherait les 20% des effectifs.

Le fabricant de moteurs de précision destinés notamment aux équipements industriels de l’électronique, a communiqué lundi 3 juin l’intention d’une restructuration.

A Môtiers, la direction évoque par communiqué une surcapacité de production dans l’industrie des smartphones, qui ne laisse pas envisager de rapide reprise dans ce secteur.

Propriété du groupe allemand Heidenhain depuis la fin des années 1990, Etel évoque aussi le franc fort et les incertitudes sur les tarifs douaniers. Elle subirait des pertes depuis 2015. Un mauvais dernier trimestre 2018 aurait précipité la nécessité d’une action visant à «pérenniser l’entreprise».

Déjà cent personnes en 2009

En 2009, après la crise financière, Etel avait déjà été contrainte à licencier près d’un tiers de son personnel, soit cent personnes. Des effectifs qu’elle avait retrouvés par la suite.

La direction de l’entreprise n’a pas répondu pour l’heure à nos sollicitations.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Etel finance une chaire à Zurich

La société Etel, basée à Môtiers, vient d'élargir son cercle de partenariats avec les hautes écoles en finançant la...

    17.01.2012 00:01
Premium


durEmploi: General Electric veut supprimer 450 postes de plus sur ses sites en ArgovieEmploi: General Electric veut supprimer 450 postes de plus sur ses sites en Argovie

Top