17.04.2019, 10:39

Des mesures protectrices pour les hiboux de Saint-Sulpice

chargement
Un hibou grand-duc photographié en 2007 lors d'une démonstration au centre ornithologique de Genève.

Faune Un tronçon de ligne électrique sera prochainement enfoui au Val-de-Travers, entre l’écomusée des roues de l’Areuse et Saint-Sulpice. Le but: sécuriser ce secteur pour un couple de hiboux grands-ducs.

Un terrain de chasse sans lignes électriques aériennes. C’est le cadre de vie dans lequel pourra prochainement évoluer le couple de hiboux grands-ducs établi dans la région de Saint-Sulpice, au Val-de-Travers.

Sensible à leurs ululements, ainsi qu’aux arguments du Groupe de travail Nature et Paysage élargi associé au développement du parc éolien de la Montagne de Buttes, la direction de Groupe E a accepté de mettre sur sa liste d’action prioritaire l’enfouissement d’un tronçon d’une ligne électrique.

«Elle estime même être en mesure de mettre le projet à l’enquête dans les mois qui viennent, pour autant que les impératifs techniques et sécuritaires le permettent. Sans opposition, le chantier commencerait dans la foulée», rapporte le groupe de travail Nature et Paysage associé au projet éolien de la Montagne de Buttes ce mardi soir.

Le tronçon concerné fait précisément une boucle entre l’écomusée des roues de l’Areuse, la route nationale vers les Rutelins et Saint-Sulpice.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MONTAGNE DE BUTTESLe grand-duc qui a eu la peau d’EoleLe grand-duc qui a eu la peau d’Eole

ENVIRONNEMENTCreux-du-Van: le nouveau projet suscite des oppositionsCreux-du-Van: le nouveau projet suscite des oppositions

JaponSuccès du bar à hiboux de TokyoSuccès du bar à hiboux de Tokyo

Top