Une baisse d'impôts controversée mais acceptée à Cernier

chargement
  04.06.2009, 04:15

L'impôt communal baisse de trois points à Cernier, uniquement pour cette année. Cette décision, controversée, a été prise mardi soir par le Conseil général. Lequel a par ailleurs nettement accepté pour l'école un crédit d'une ampleur inhabituelle dans un village.

C'est par 19 voix contre une et trois abstentions que le législatif de Cernier a débloqué ce crédit de 2,5 millions - dont à déduire des subventions cantonales - pour la rénovation et l'agrandissement du bâtiment de l'école enfantine (deux classes et une salle polyvalente supplémentaires). Plusieurs élus ont demandé au Conseil communal de prendre toutes mesures d'accompagnement utiles pour se prémunir contre un éventuel retard de construction et pour éviter les dépassements budgétaires. La commission financière, qui voit là «une suite logique à l'extension urbanistique» de Cernier, a jugé la charge supportable.

Malgré ce gros investissement, et suite au bénéfice de plus d'un demi-million de francs des comptes 2008, cette même commission proposait de baisser temporairement de trois points le coefficient fiscal communal. La droite était pour, la gauche contre et l'Entente partagée.

Pierre Poyet (PS) a estimé une réduction d'impôts prématurée au vu des dépenses à venir - investissements, coûts sociaux de la crise - et a craint un rapide retour dans les chiffres rouges. Président de la commission financière, Florian Montandon (PLR) a répondu que, grâce aux assainissements financiers bénéfiques consentis ces dernières années, la commune «peut se permettre une baisse temporaire» de sa fiscalité.

Sans grande confiance envers les économistes, Florian Guenat (Entente) a redouté que l'impôt fasse l'ascenseur, que cette baisse soit suivie par une hausse bien plus importante à l'avenir. Les citoyens ont fait un gros effort fiscal ces dernières années et méritent un geste en retour, a riposté Dimitri Challandes (PLR). Mais, selon lui, la droite «assumera ses responsabilités» et acceptera aussi une augmentation le jour où la situation l'exigerait.

Au final, le Conseil général a décidé par 13 voix contre neuf d'abaisser en 2009 le coefficient fiscal de 69 à 66% du barème de référence cantonal. Qui sera ramené à 69% en 2010.

Vu cette baisse d'impôts, à laquelle il s'opposait, le Conseil communal a retiré sa contre-proposition de rémunération des conseillers généraux. Mais le législatif lui a demandé de revenir avec un rapport détaillé sur ce sujet à une prochaine séance. /axb

Une baisse d'impôts controversée mais acceptée à Cernier


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ReportageChez DAD, à Boudevilliers: «La seconde main est un marché en plein boom»Chez DAD, à Boudevilliers: «La seconde main est un marché en plein boom»

MULTISPORTSRaid Neuchaventure: une recette qui fonctionneRaid Neuchaventure: une recette qui fonctionne

SouvenirInondations au Val-de-Ruz: les plaques commémoratives posées jeudi 30 septembreInondations au Val-de-Ruz: les plaques commémoratives posées jeudi 30 septembre

RoutesUne collision entraîne la fermeture de l’autoroute aux Hauts-GeneveysUne collision entraîne la fermeture de l’autoroute aux Hauts-Geneveys

NatureVal-de-Ruz: voyage étonnant dans le monde des forestiersVal-de-Ruz: voyage étonnant dans le monde des forestiers

Top