30.05.2018, 18:06

Tête-de-Ran: pas toujours facile de faire le ramadan en centre d’accueil

Premium
chargement
Le centre d’accueil de Tête-de-Ran héberge environ 80 requérants d’asile de 30 nationalités différentes.

Migration Les requérants d’asile musulmans hébergés au centre d'accueil de Tête-de-Ran ont parfois des difficultés à faire le ramadan. Comment vivent-ils ce mois de jeûne, isolés à la campagne. Le Service des migrations est à l’écoute, mais il ne peut «ni promouvoir une religion, ni en discriminer une autre».

Le ramadan a commencé depuis deux semaines. Au centre d’accueil pour requérants d’asile de Tête-de-Ran, où beaucoup sont de confession musulmane, il n’est pas toujours aisé de vivre ce mois de jeûne. Isolés à la campagne, ils éprouvent parfois des difficultés pour aller à la mosquée ou pour manger à la nuit tombée.

Béatrice Thiémard-Clémentz a eu l’occasion...

À lire aussi...

Appel à témoinsVal-de-Ruz: un homme retrouvé inconscient au milieu de la nuitVal-de-Ruz: un homme retrouvé inconscient au milieu de la nuit

ExpositionValangin: cinq femmes artistes réunies sous un même toitValangin: cinq femmes artistes réunies sous un même toit

BreakdanceSavagnier: crêpes à la cantine, initiation au breakdance et aux graffitis dans la salleSavagnier: crêpes à la cantine, initiation au breakdance et aux graffitis dans la salle

JusticeDrame de la compostière du Val-de-Ruz: "On peut enfin passer à autre chose"Drame de la compostière du Val-de-Ruz: "On peut enfin passer à autre chose"

Fait diversVal-de-Ruz: l'exploitant de la compostière condamnéVal-de-Ruz: l'exploitant de la compostière condamné

Top