30.05.2018, 18:06

Tête-de-Ran: pas toujours facile de faire le ramadan en centre d’accueil

Premium
chargement
Le centre d’accueil de Tête-de-Ran héberge environ 80 requérants d’asile de 30 nationalités différentes.

Migration Les requérants d’asile musulmans hébergés au centre d'accueil de Tête-de-Ran ont parfois des difficultés à faire le ramadan. Comment vivent-ils ce mois de jeûne, isolés à la campagne. Le Service des migrations est à l’écoute, mais il ne peut «ni promouvoir une religion, ni en discriminer une autre».

Le ramadan a commencé depuis deux semaines. Au centre d’accueil pour requérants d’asile de Tête-de-Ran, où beaucoup sont de confession musulmane, il n’est pas toujours aisé de vivre ce mois de jeûne. Isolés à la campagne, ils éprouvent parfois des difficultés pour aller à la mosquée ou pour manger à la nuit tombée.

Béatrice Thiémard-Clémentz a eu l’occasion...

À lire aussi...

Course à piedUn trail très relevé sous forme de «surprise» pour deux NeuchâteloisUn trail très relevé sous forme de «surprise» pour deux Neuchâtelois

PolitiqueVal-de-Ruz: une «veste» pour Anne-Christine Pellissier et Christian HostettlerVal-de-Ruz: une «veste» pour Anne-Christine Pellissier et Christian Hostettler

PolitiqueCommunales à Val-de-Ruz: une «veste» pour deux conseillers communauxCommunales à Val-de-Ruz: une «veste» pour deux conseillers communaux

SantéVal-de-Ruz: sensibiliser à la violence au sein des jeunes couplesVal-de-Ruz: sensibiliser à la violence au sein des jeunes couples

NatureVal-de-Ruz: une chevrette a conquis le jury du concours photos sur la faune sauvageVal-de-Ruz: une chevrette a conquis le jury du concours photos sur la faune sauvage

Top