28.06.2018, 11:39

Quelque 500 plantules de sabot de Vénus plantées à La Neuveville et Villeret

chargement
1/3  

Nature En fin de semaine dernière, 500 plantules de sabot de Vénus ont été plantées sur deux sites du Parc Chasseral tenus secrets, à La Neuveville et dans les environs de Villeret. L’objectif est de maintenir cette orchidée sauvage dans une région où elle a quasiment disparu.

Une dizaine de bénévoles ont participé la semaine dernière à une opération d’envergure durant trois jours: la réintroduction de 500 plantules de sabot de Vénus sur le territoire du Parc Chasseral, à La Neuveville et dans les environs de Villeret. Deux sites de plantation tenus secrets pour que la belle orchidée puisse s’épanouir en toute quiétude.

Ces 500 plantules ont ainsi été plantées par une équipe de bénévoles venus de Hollande, épaulés par des représentants du Parc Chasseral et de membres de la fondation Orchidée, de la Bourgeoisie de La Neuveville et de la Berggenossenschaft Les Limes. La demi-douzaine de bénévoles néerlandais provenait de l’entreprise d’horticulture Anthura.

Plante difficile à cultiver

Malgré des efforts réguliers, la plantation de sabots de Vénus sur le territoire du Parc Chasseral n’a jusqu’à présent jamais rencontré le succès escompté. La faute à cette plante très difficile à cultiver et dont les besoins écologiques sont relativement mal connus. Par ailleurs, elle ne serait pollinisée à l’état naturel que par des abeilles solitaires de certaines espèces, elles-mêmes devenues toujours plus rares.

 

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Appel à témoinsVal-de-Ruz: un homme retrouvé inconscient au milieu de la nuitVal-de-Ruz: un homme retrouvé inconscient au milieu de la nuit

ExpositionValangin: cinq femmes artistes réunies sous un même toitValangin: cinq femmes artistes réunies sous un même toit

BreakdanceSavagnier: crêpes à la cantine, initiation au breakdance et aux graffitis dans la salleSavagnier: crêpes à la cantine, initiation au breakdance et aux graffitis dans la salle

JusticeDrame de la compostière du Val-de-Ruz: "On peut enfin passer à autre chose"Drame de la compostière du Val-de-Ruz: "On peut enfin passer à autre chose"

Fait diversVal-de-Ruz: l'exploitant de la compostière condamnéVal-de-Ruz: l'exploitant de la compostière condamné

Top