22.03.2016, 10:17

Le parti des Verts dénonce la halle d'engraissement de taureaux prévue à Coffrane

chargement
Les Verts neuchâtelois attirent l'attention des consommateurs sur le fait que les labels locaux ne garantissent pas la qualité de la viande.

Val-de-Ruz "Une viande locale n’est pas toujours synonyme de qualité", déclare le parti des Verts neuchâtelois ce mardi matin dans un communiqué, en se référant à la la halle d'engraissement de taureaux prévue entre Coffrane et Montmollin. En effet, 720 taurillons y seront engraissés jusqu’à atteindre environ 500 kilos. Le parti écologiste dénonce en outre un non-respect des animaux.

"Au Val-de-Ruz, 720 taureaux seront enfermés et "gavés" pendant 1 an, sans voir un brin d’herbe, pour satisfaire à une consommation grandissante de viande", relève le parti des Verts neuchâtelois dans un communiqué ce mardi matin. Les écologistes souhaitent attirer l’attention des consommateurs de viande sur "le déséquilibre en Omega 3 qu’implique ce type d’exploitation. Une viande locale n’est pas toujours synonyme de qualité et de respect des animaux".

Comme annoncé lors de précédents articles, l’Etat de Neuchâtel et la commune de Val-de-Ruz ont validé ce projet, malgré 47 oppositions et 13'500 signatures collectées sur internet en décembre 2014. Ce projet deviendra ainsi la plus grande halle d’engraissement de taureaux de Suisse. Située entre Coffrane et Montmollin, la halle accueillera 720 taurillons. Arrivés à l’âge de 3 semaines et pesant environ 70 kilos, ils seront engraissés durant 1 an, jusqu’à atteindre environ 500 kilos. De plus, deux silos à fourrage, d’une hauteur de plus de 25 mètres chacun, ainsi qu’un grand hangar pour machines agricoles, seront également bâtis.

Ce projet répond toutefois à la législation, qui selon les Verts,est "trop permissive, et malheureusement à une demande des consommateurs qui se satisfont de ce type de viande, sûrement par manque d’informations concernant la filière de production". Le parti écologiste souligne aussi que ces grosses structures d'engraissement basées exclusivement sur un "gavage" au maïs produisent de la viande déséquilibrée en Omega 3, contrairement à la viande bio, qui provient d'animaux nourris principalement à l'herbe.

Réactions dans nos éditions payantes de ce mercredi.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Val-de-RuzDes habitants s'opposent à une halle d'engraissement de taureaux à CoffraneDes habitants s'opposent à une halle d'engraissement de taureaux à Coffrane

Top