06.01.2020, 18:20

Cernier: une revue 2019 glaçante de réalisme

chargement
Bienvenue à L’Hôtel rit de l’horreur!

Humour La troupe La Décharge a convié monstres, meurtriers et tricheurs à Evologia, à Cernier, pour sa traditionnelle revue. A (re)voir jusqu’au 18 janvier.

Qu’on se le dise, le forum des grands influenceurs de la terre a lieu ces jours dans le plus grand secret sur le site d’Evologia à Cernier. Leur but? Ponctionner nos biens et lobotomiser nos esprits. Brrr, âmes sensibles s’abstenir; au risque de mourir de peur… heu… de rire plutôt!

Reçu par le très démoniaque Isidore, ce petit monde loge à L’Hôtel rit de l’horreur, un manoir sordide où ces ripoux en tous genres font la pluie et le beau temps. C’est sans compter sur une joyeuse bande d’écolos, de grévistes et de gilets jaunes qui va semer le trouble et tenter de mettre leurs bâtons dans les roues du pouvoir.

La revue satirique neuchâteloise de La Décharge se la joue cette année en mode bal des vampires. Entendez par là les monstres, les meurtriers, les tricheurs, les sans pudeur qui dirigent le monde, magnifiquement caricaturés par les artistes de l’association. On leur demande expressément de renoncer à la course aux armements, de défendre les droits de l’homme, d’accueillir les migrants, de ne pas financer le mur de la honte, d’envoyer les enfants à l’école plutôt qu’à l’usine, de lutter contre le cartel de la drogue et la déforestation de l’Amazonie.

Spectacle à couper le souffle

Rien de bien rigolo jusqu’ici. Mais heureusement, de nombreux clins d’œil liés à l’actualité locale, cantonale, nationale et internationale font la nique à toutes ces horreurs. Auteurs des textes, Roger Alain, Gérard William et Thierry Grünig épinglent de nombreuses personnalités, le HCC, la revue vaudoise (!) de Cuche et Barbezat, le premier parti politique de Suisse, le couturier Karl Lagerfeld, la Fête des vignerons… sans alcool. 2019 a été très prolifique en la matière.

Sur scène, comédiens, chanteurs et danseurs déploient une incroyable énergie pour un spectacle rythmé à couper le souffle. C’est un impressionnant festival de changements de personnages, de costumes et de maquillages. Sketches et chorégraphies sont rehaussés par un orchestre juste extra, qui s’adapte à toutes les situations. Bienvenue à L’Hôtel rit de l’horreur!

Pierre-Alain Favre 

Infos pratiques:

Grange aux concerts, site d’Evologia, à Cernier, jusqu’au 18 janvier. Réservations sur www.decharge.ch.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

RevueA Cernier, La Décharge plonge son public dans l’épouvanteA Cernier, La Décharge plonge son public dans l’épouvante

Top