20.11.2017, 19:17

Cernier: dix places de parking se profilent pour mi-décembre

Abonnés
chargement
Un petit chemin (à gauche) sépare les places de parking, en construction, de la rue Frédéric-Soguel.

 20.11.2017, 19:17 Cernier: dix places de parking se profilent pour mi-décembre

Stationnement Au centre de Cernier, se parquer reste un problème récurrent. Le pharmacien Sébastien Marti a lancé un projet de parking qui devrait satisfaire riverains et commerçants: dix places de stationnement devraient être prêtes pour mi-décembre.

Les dix places de parking en construction, impasse du Noyer à Cernier, devraient en satisfaire plus d’un. Depuis des années, les plaintes liées au manque de possibilités de stationnement au centre du village sont récurrentes. Notamment de la part des commerçants, qui déplorent un manque à gagner. Alors quand le pharmacien a eu l’opportunité de répondre à cette...

Les dix places de parking en construction, impasse du Noyer à Cernier, devraient en satisfaire plus d’un. Depuis des années, les plaintes liées au manque de possibilités de stationnement au centre du village sont récurrentes. Notamment de la part des commerçants, qui déplorent un manque à gagner. Alors quand le pharmacien a eu l’opportunité de répondre à cette problématique, il a sauté sur l’occasion.

Vu le nombre de places de parc à disposition, «je n’avais pas vraiment la possibilité de me développer», raconte Sébastien Marti, propriétaire de la pharmacie Marti et initiateur du projet. Alors quand l’immeuble voisin et le terrain adjacent ont été mis en vente, il a vu «l’occasion rêvée».

Une partie du terrain qu accueillera le parking appartient à Groupe E. Photos: Lucas Vuitel

Accès direct à la rue Frédéric-Soguel

Les travaux ont commencé il y a deux semaines et devraient prendre fin vers mi-décembre. Sur les dix places, une sera réservée aux personnes en situation de handicap. Par ailleurs, le phamacien précise qu’une partie du terrain sur lequel est situé le parking appartient à Groupe E – il équivaut à une place de parc. Et Sébastien Marti de souligner que depuis le parking, les automobilistes auront un accès direct à la rue Frédéric-Soguel via un petit chemin.

L’objectif principal, pour Sébastien Marti, est de proposer quelques places à sa clientèle. «Chaque jour, nous avons des remarques liées au manque de places de parc.» Les autres sont prévues en priorité aux commerçants intéressés et aux locataires des immeubles appartenant à la famille Marti – rue Frédéric-Soguel 2, 4 et 6. «Quelques locataires ont déjà manifesté de l’intérêt pour ces places, mais je suis ouvert à toutes les demandes.»

Les dix places de parc devraient être prêtes à mi-décembre. Photos: Lucas Vuitel

Projet mené en solo

Actuellement, deux places de stationnement à trente minutes sont destinées aux commerçants rue Frédéric-Soguel, à la hauteur du giratoire. Le reste des places le long de la rue principale sont des zones bleues. Cet été, des commerçants avaient écrit une lettre au Conseil communal de Val-Ruz pour se plaindre du parcage sauvage (notre édition du 8 juillet). «Il y a eu une amélioration avec davantage de contrôles de la part de la sécurité publique, mais les mauvaises habitudes ont repris.»

C’est une des raisons qui ont poussé Sébastien Marti à lancer son projet de parking, qu’il a mené en solo sans l’intervention de la commune. «Des enseignes comme Migros et Coop ont compris qu’il faut proposer des places de parc aux clients.» Le pharmacien conclut: «Si l’on veut faire vivre les villages, il faut s’en donner les moyens.»

Le jeu du tourne-disque continue

«Trouver une place de parking dans le centre de Cernier reste laborieux», a relevé la conseillère générale PLR Claudine Geiser lors de la dernière séance du Conseil général de Val-de-Ruz, il y a une semaine. Face à «une situation qui ne s’améliore pas», malgré quelques mesures dissuasives, la question a été remise sur la table.

«Nombre d’usagers travaillant aux alentours occupent ces places de manière abusive en zone bleue et n’hésitent pas à tourner leur disque ou déplacer leur véhicule de quelques places!» Par ailleurs, l’élue a rappelé qu’un projet de construction d’immeuble et d’aménagement d’appartements dans un bâtiment existant est en cours rue de l’Epervier. Ce qui devrait augmenter le nombre d’autos dans le quartier.

En juillet, des commerçants avaient écrit à l'exécutif de Val-de-Ruz pour se plaindre du parcage sauvage. Photo David Marchon

Pas de macarons en vue

Le conseiller communal François Cuche a fait savoir que Cernier est la localité où le contrôle du trafic dormant est le plus important. «Ce n’est pas possible d’augmenter la surveillance d’un seul lieu.»

Le responsable communal de la sécurité a ajouté que l’exécutif «écrira à tous ses locataires, comme il l’a déjà fait avec les employés communaux, pour les inviter à ‘ne pas jouer au tourne-disque’». Et l’édile de préciser que le système de macarons n’est pas une option envisagée.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

CERNIERQuand les automobilistes  n’en font qu’à leur têteQuand les automobilistes  n’en font qu’à leur tête

Top