22.09.2020, 18:15
Lecture: 5min

Bloquée en Iran depuis 9 mois, une famille neuchâteloise raconte son périple perturbé par le coronavirus

Premium
chargement
Quand le coronavirus a débarqué en Iran en février dernier, François, Patricia, Helio et Candela (en bas à droite) se sont réfugiés dans la quiétude du désert de Lout.

Crise sanitaire Comment imaginer, en mai 2017, qu’une pandémie aurait bouleversé leur voyage? Bloquée en Iran depuis janvier dernier, la famille neuchâteloise Henry-Lopez se rend utile en ramassant les déchets qui polluent la nature, dans l’attente d’un laissez-passer pour la Turquie.

En partant il y a plus de trois ans sur les routes d’Europe et d’Asie, la famille Henry-Lopez n’avait pas imaginé que le coronavirus serait du voyage. Patricia et François ont embarqué leurs enfants, Candela, 4 ans et demi, et Helio, presque 2 ans, dans une vie de nomades, désireux de rompre avec le train-train quotidien. Ils ont été servis.

En janvier dernier, les Neuchâtelois sont arrivés en...

À lire aussi...

AideCoronavirus: les Suisses bloqués à l’étranger doivent s’inscrire sur une applicationCoronavirus: les Suisses bloqués à l’étranger doivent s’inscrire sur une application

quarantaineJapon: deux Suisses bloqués sur un bateau avec dix cas de coronavirusJapon: deux Suisses bloqués sur un bateau avec dix cas de coronavirus

On décortiqueVacances et coronavirus: ce que vous devez savoir sur la mise en quarantaineVacances et coronavirus: ce que vous devez savoir sur la mise en quarantaine

Top