Une expo à Boudry pour sensibiliser au sort du Mali

chargement

Art africain Nicolas Rousseau, collectionneur, essayiste et chroniqueur dans les colonnes d’ArcInfo, est un amoureux du Mali. A Boudry, sa galerie ouvre ce samedi 1er juin une exposition consacrée à l’art dogon, une ethnie présente dans ce pays. C’est l’occasion de rappeler aussi que le Mali traverse une terrible crise socio-économique et politique.

 31.05.2019, 16:00
Premium
Le collectionneur et chroniqueur Nicolas Rousseau et quelques objets d'art dogon en arrière-plan.

«J’y suis allé six fois. C’est, honnêtement, le pays d’Afrique qui m’a le plus intéressé, fasciné pour la diversité de ses paysages et la gentillesse de ses habitants. J’y ai encore quelques amis. Ça me rend sensible à son sort.» On sent, dans la voix de Nicolas Rousseau, l’émotion.

A sa manière, le citoyen de Boudry, collectionneur d’art, essayiste...

À lire aussi...

HumanitaireNeuchâtel toujours engagé pour le MaliNeuchâtel toujours engagé pour le Mali

violenceMali: 130 personnes massacrées dans un village peulMali: 130 personnes massacrées dans un village peul

ForumPoint de vue de Nicolas Rousseau: "Le Mali, pays en perdition"Point de vue de Nicolas Rousseau: "Le Mali, pays en perdition"

Top