03.08.2015, 09:01

Pour deux larmes de gin

chargement
Par isabelle graber

Le store miteux les protège à peine de la bruine qui nimbe trottoirs et passants d'un glacis poisseux. Clope au bec, leurs gambettes bronzées élégamment croisées sous le zinc, elles savourent leurs gins fizz à lampées goulues.

- Rien de tel pour colmater nos vieux os, hein Biquette? L'amour immodéré de nos contemporaines pour l'Earl Grey m'a toujours filé la nausée...

- Dire qu'elles se moquaient de nos soirées injections... Regarde où elles en sont, les pauvres bourriquettes.

- Ouais, c'est pas la confrérie des veuves joyeuses... Remarque, pas besoin d'avoir la carte AVS pour chialer dans ses charentaises. Tu te souviens de mon ex-voisine Gigi?

- La blondasse choucroutée pétée aux UV? A peine quinqua mais déjà momie, abonnée aux jeunots à peine secs derrière les oreilles, fan de soul et de soûleries...

- Ben figure-toi que la mort de cette gamine british, Amy-ouaïne-housse, ça lui a fichu un sacré coup. Et hier, à l'heure où la pauvre mioche rejoignait sa dernière demeure, la Gigi s'est envoyé un litron de vodka quasi cul sec sur le balcon en braillant «No, no, no». Ben il a rappliqué vite fait...

- Qui donc?

- Le Nono, pardi! Sa Nonna a peu apprécié... La Gigi, elle a même plus d'yeux pour pleurer, tellement ils portent le deuil.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ChroniqueEclairage: «mélanger les couleurs»Eclairage: «mélanger les couleurs»

Pandémie«J’admire la facilité avec laquelle les enfants ont relevé la tête»: la chronique d’une enseignante neuchâteloise«J’admire la facilité avec laquelle les enfants ont relevé la tête»: la chronique d’une enseignante neuchâteloise

EnergieDeux fournisseurs d’énergie neuchâtelois collaborentDeux fournisseurs d’énergie neuchâtelois collaborent

Chronique«Mais ils sont où, ces avions?», l’air du temps de Vincent Costet«Mais ils sont où, ces avions?», l’air du temps de Vincent Costet

HumourChronique de Christophe Bugnon: «En rouge et noir, mes luttes, mes faiblesses»Chronique de Christophe Bugnon: «En rouge et noir, mes luttes, mes faiblesses»

Top