12.06.2009, 10:08

Pedro Almodóvar ouvre l'âme avec ses tiroirs

chargement

Une image, comme un tableau, comme le miroir d'une histoire, le résumé d'une vie. L'image de ce tiroir ouvert sur le passé d'un réalisateur devenu aveugle. Cet incroyable plan fixe évolutif. Pedro Almodóvar, dans son dernier film «Etreintes brisées», offre de nouveau la preuve que l'on peut peindre en filmant. Ce plan unique reste figé dans la pupille, dans la mémoire. Espèce de reflet témoin d'une œuvre artistiquement aboutie. Image d'un cinéaste dans la splendeur de son art. Image symbole d'un langage cinématographique chaque fois plus pur, plus épuré, plus vrai.

Un jour, Almodóvar pourra réaliser ses films sans dialogue, sans musique, ou presque. Parce qu'on ne pourra jamais se passer des chansons déchirantes de ses chanteurs préférés, ni de la voix de ses actrices. Là, la chanson de Manuel Lopez Quiroga finit de nous bouleverser avec son «A Ciegas» final. Sans parler des regards de Penélope Cruz. Sublime! De l'art à l'état pur.

Mais reste ce tiroir dans notre rétine. Ce tiroir qui en ouvre tant d'autres. Un peu comme ces photos déchirées à recomposer, notre mémoire recompose les nôtres. Une fois de plus, Almodóvar nous renvoie à nous-mêmes. Il nous propose de recomposer nos souvenirs à sa façon. Son cinéma devient alors universel, son langage unique. Ses films balisent, marquent, notre vie. Indélébiles repères et indispensables bouées de sauvetage.

Vite, suivons Pedro, ouvrons nos tiroirs. Pas ceux de notre caisse, ceux de notre âme.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Fraude fiscalePoint de vue de Rémy Cosandey: «Ces milliards qui ont une odeur d’indécence»Point de vue de Rémy Cosandey: «Ces milliards qui ont une odeur d’indécence»

OPÉRATION SPÉCIALEBons d'achat à 50% de leur valeurBons d'achat à 50% de leur valeur

Bons d'achat à 50% de leur valeur

Pour la neuvième année consécutive, les lecteurs d’ArcInfo peuvent bénéficier de l’opération «Bons d’achat à 50%»,...

  01.12.2020 10:30

InnovationNous avons testé la T-Touch Connect Solar de TissotNous avons testé la T-Touch Connect Solar de Tissot

Chronique«Attachez vos ceintures», l’air du temps d’Antoine Willemin«Attachez vos ceintures», l’air du temps d’Antoine Willemin

ŒuvreEclairage de Sebastien Fanti: «Prudence avant de publier une photo»Eclairage de Sebastien Fanti: «Prudence avant de publier une photo»

Top