06.12.2017, 18:21

Val-de-Ruz rapatrie les écoliers de Montmollin dans son cercle scolaire

Abonnés
chargement
Dès la 8e Harmos, les élèves domiciliés à Montmollin devraient terminer leur scolarité au collège de la Fontenelle (photo), à Cernier.

 06.12.2017, 18:21 Val-de-Ruz rapatrie les écoliers de Montmollin dans son cercle scolaire

Education Dès la rentrée 2020, les élèves de Montmollin n’iront plus au centre de la Côte pour terminer leur scolarité. A la place, ils devraient prendre la direction de la Fontenelle, à Cernier.


C’était attendu depuis près de deux ans, Val-de-Ruz se retirera définitivement du syndicat intercommunal Eorén (école obligatoire région Neuchâtel) à la fin de l’année. Les élèves de Montmollin se joindront ainsi aux autres écoliers de la commune au sein du Cercle scolaire de Val-de-Ruz (CSVR). 

«Il s’agit de la seconde étape d’un mouvement déjà initié avec les...


C’était attendu depuis près de deux ans, Val-de-Ruz se retirera définitivement du syndicat intercommunal Eorén (école obligatoire région Neuchâtel) à la fin de l’année. Les élèves de Montmollin se joindront ainsi aux autres écoliers de la commune au sein du Cercle scolaire de Val-de-Ruz (CSVR). 

«Il s’agit de la seconde étape d’un mouvement déjà initié avec les élèves de Fenin-Vilars-Saules et de Savagnier», précise Anne Christine Pellissier, conseillère communale vaudruzienne en charge de l’Education. Depuis 2008, les écoliers de la Côtière et de Savagnier ne vont plus poursuivre leur cursus, dès la 8e Harmos, au collège du Mail, à Neuchâtel. Depuis la fusion de quinze communes en une entité unique le 1 janvier 2013, la volonté de réunir les élèves vaudruziens était dans l’air.

Le défi des transports

Mais rien ne va bouger à la prochaine rentrée. Les premiers changements devraient toucher les petits Baveux, le surnom des habitants de Montmollin, en août 2020 seulement. A cette date, si des moyens de transport adéquats sont mis en place, ces enfants devraient finir leur scolarité, de la 8e à la 11e Harmos, au collège de la Fontenelle, à Cernier. Jusqu’alors, ils faisaient une dizaine de minutes de bus pour aller suivre leurs leçons au centre de la Côte, à Peseux.

«Beaucoup d’élèves de Montmollin, des Geneveys-sur-Coffrane et de Coffrane viendront à la Fontenelle et ils ne pourront pas être pris en charge par un seul bus. Nous sommes au tout début des discussions sur le projet du transport des écoliers», souligne Anne Christine Pellissier.

Pas de changements pour les élèves à la Côte

Les 19 écoliers de 8e à 11e qui suivent déjà les cours au centre de la Côte finiront leur scolarité sans changer d’établissement. Du côté des 53 élèves de la 1ère à la 6e aujourd’hui domiciliés à Montmollin, ils passeront à la classe supérieure sans sortir du village.

Dès 2018, la gestion du collège de Montmollin sera entre les mains du Cercle scolaire de Val-de-Ruz, un an avant que les premiers élèves aillent au collège de la Fontenelle. Du côté de l’emploi, les postes des quatre professeurs seront transférés à cette entité. «En plus de rassembler les élèves au sein du même cercle scolaire, cette décision permet également d’internaliser le pôle de décisions», se réjouit Anne Christine Pellissier.
100 000 francs d’indemnité

Le retrait de la totalité de Val-de-Ruz «fera perdre» 65 élèves à l’Eorén pour la rentrée 2018. Ce qui engendrera des conséquences financières, notamment en raison d’écolages de 530 000 francs qui ne seront plus perçus. Les coûts seront bien réduits pour le centre de la Côte, mais la charge finale équivaudra à 255 000 francs pour le syndicat intercommunal. Des frais supplémentaires qui seront en partie épongés par une indemnité de sortie d’environ 100 000 francs versée par Val-de-Ruz. Ce montant a été calculé selon une méthode déjà utilisée lors de la sortie de Fenin-Vilars-Saules et de Savagnier.

Plus de 150 000 francs ne seront ainsi pas compensés, mais cela n’inquiète pas l’Eorén. «Ce sont des charges incompressibles, et un effort devra être fait pour rattraper ce manque à gagner. Mais la décision de la commune était annoncée depuis longtemps, il n’y a aucune surprise», précise Etienne Bourqui, secrétaire général de l’Eorén.

Les trois à quinze nouveaux élèves qui finiront leur scolarité à la Fontenelle ne devraient pas peser sur l’effectif total, déjà très changeant chaque année en raison des déménagements à Val-de-Ruz. 

Chaumont, l’exception

Les élèves de Chaumont, résidant sur territoire vaudruzien, ne sont pas touchés par la réorganisation scolaire. Ils continuent d’être scolarisés, d’abord au collège de Chaumont, puis au Crêt-du-Chêne, et finalement au collège du Mail, à Neuchâtel. «Ce cheminement reste le plus logique, puisque les écoles sont plus proches et qu’il n’y a pas de transports qui conduisent au Val-de-Ruz», explique Anne Christine Pellissier, conseillère communale vaudruzienne en charge de l’Education.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

CERNIERLe collège de la Fontenelle a grandiLe collège de la Fontenelle a grandi

EDUCATIONVal-de-Ruz "rapatrie" ses écoliersVal-de-Ruz "rapatrie" ses écoliers

Val-de-RuzVal-de-Ruz: des salles de science à 1,1 million de francs à la FontenelleVal-de-Ruz: des salles de science à 1,1 million de francs à la Fontenelle

Top