24.03.2016, 11:23

Licenciements chez Urech: la justice neuchâteloise donne tort au syndicat Unia

chargement
Jusqu’ici, Urech employait 45 personnes dans ses locaux de Vauseyon.

Justice Le tribunal civil régional du Littoral et du Val-de-Travers à Boudry a rejeté jeudi dernier la requête du personnel de Urech représenté par Unia Neuchâtel dans le cadre des licenciements prononcés entre décembre et mars.

La justice neuchâteloise a estimé jeudi dernier que les licenciements opérés par le bijoutier Urech entre décembre et mars étaient parfaitement légaux. Elle donne ainsi tort au syndicat Unia, représentant une partie du personnel de l'entreprise neuchâteloise.

Le tribunal civil régional du Littoral et du Val-de-Travers à Boudry a jugé, après connaissance des faits, qu’il ne s’agissait pas d’un licenciement de masse nécessitant une consultation des travailleurs et des mesures d’accompagnement. "Les accusations menées par Unia à Travers la presse en mars 2016 se sont avérées non fondées", se réjouit Urech dans un communiqué diffusé ce jeudi.

Quinze personnes ont été licenciées ces trois derniers mois suite au rachat d'Urech par l'entreprise saint-galloise Rhomberg. La principale activité du bijoutier, la vente à distance par catalogue et mailing, a été supprimée à la suite de ce rachat. Les employés avaient sollicité le syndicat Unia et réclamaient par voie judiciaire une procédure de consultation. Ils dénonçaient un "saucissonnage des licenciements".

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

LicenciementsPour le directeur général d’Urech à Neuchâtel, il n’y pas de licenciements collectifsPour le directeur général d’Urech à Neuchâtel, il n’y pas de licenciements collectifs

NEUCHâTELLa justice saisie dans le cadre de licenciements chez UrechLa justice saisie dans le cadre de licenciements chez Urech

Licenciements collectifsQuinze licenciements chez Urech à NeuchâtelQuinze licenciements chez Urech à Neuchâtel

Top