08.02.2018, 17:48

Neuchâtel: une erreur de date trouble les plans du commerçant itinérant

chargement
Avec une vente annoncée pour "janvier" et non pour "février" le commerçant risque de perdre quelques clients...

Commerce Un papillon invite les habitants à une «vente exceptionnelle» de vêtements neufs à prix cassé à Neuchâtel... pour le mois dernier. Interview du «liquidateur», Patrick Brède, qui exerce ce métier depuis un quart de siècle.

Patrick Brède, comment est-il possible d’acheter des habits de marque neufs pour 9fr.90 ou 19fr.90. Ce sont des vrais?

Bien entendu! Je ne ferais pas ce métier depuis 25 ans si je vendais des faux! A 9fr.90, ce sont des habits d’enfants.

Parce que c’est un métier?

Pas à proprement parler. Mais pour organiser ces ventes de liquidation, il faut être, comme moi, en possession d’une patente fédérale. Elle me permet d’aller vendre mes stocks dans toute la Suisse romande. J’ai bien visité soixante endroits!

Ça rapporte gros?

Ce n’est plus ce que c’était. La marge moyenne est devenue très faible. Je m’en sors parce que je n’ai pas de magasin et que je conserve mes stocks en conteneurs.

D’où viennent les vêtements?

De faillites et de liquidations, mais principalement de fins de série. Une collection chasse l’autre. Les enseignes ne peuvent pas stocker des restes de la saison précédente. J’acquiers donc ces «restes» avant de les revendre.

Pourquoi dans des restaurants?

Les frais de location sont très bas. Souvent, dans les villages, on ne me demande même rien. Car mon activité attire du monde, et le bistrotier s’y retrouve. J’ai noué de bons contacts partout. On me connaît. Parfois, on me propose même la pension complète pour un forfait à prix d’ami.

Votre papillon invite les gens pour le vendredi 9 janvier, n’est-ce pas étrange?

Ne m’en parlez pas! J’ai failli tout annuler quand on me l’a signalé. Trop tard. Tout était déjà distribué. C’est une boulette de l’imprimeur avec qui je travaille depuis des années et en qui j’ai entière confiance. Je ne lui en veux pas, l’erreur est humaine. Mais c’est bien du 9 février (aujourd’hui) qu’il s’agit! 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AnimauxLa SPA neuchâteloise n’a presque plus d’animaux à placerLa SPA neuchâteloise n’a presque plus d’animaux à placer

FormationUniversité de Neuchâtel: plus de 10 000 examens à distanceUniversité de Neuchâtel: plus de 10 000 examens à distance

LoisirsKerzers: le Papiliorama va rouvrir le lundi 8 juinKerzers: le Papiliorama va rouvrir le lundi 8 juin

AdministrationL’accueil sur rendez-vous maintenu à La Grande BérocheL’accueil sur rendez-vous maintenu à La Grande Béroche

AccidentsTrois blessés sur les routes neuchâteloises ce dimancheTrois blessés sur les routes neuchâteloises ce dimanche

Top