10.06.2009, 10:29

Un seul trou financier creusé pour réparer les dégâts d'un rude hiver

chargement
Par texte: FLORENCE VEYA / vidéo: andrea schmid

Creuser un seul trou au lieu de deux peut générer des économies. Telle est la morale à tirer de la séance de lundi soir du Conseil général de Neuchâtel lorsqu'il fut question de dégâts dus aux conditions hivernales extrêmes.

Asituation exceptionnelle, mesures exceptionnelles! Tous groupes confondus, le Conseil général de Neuchâtel a adhéré, lundi soir, à cet adage. Le Conseil communal sollicitait un crédit de 1,459 million de francs pour procéder à des travaux urgents sur le domaine public. Un domaine dont non seulement les couches d'usure, mais aussi de support et de fondation ont été fortement endommagées par les conditions hivernales particulières. (notre édition du 4 juin).

La commission financière, elle, a déposé un amendement proposant qu'une somme de 2,659 millions soit allouée à ces travaux. Non pas qu'elle ait jugé trop peu ambitieux le premier crédit. Celui-ci correspondait, en fait, à l'investissement pour l'année en cours, un second crédit de 1,2 million étant prévu pour 2010.

«Mais si nous effectuions les travaux en une fois, nous réaliserions un gain de près de 200 000 francs», a lancé Philippe Loup, au nom de ladite commission. «Une certaine perplexité nous habite en constatant que le Conseil communal, ancré dans sa logique d'autofinancement, n'a pas tenu compte de cette économie.»

Directeur des Infrastructures et énergies, Pascal Sandoz a reconnu avoir voulu «ménager la chèvre et le chou». En réalisant les travaux cette année, le budget des investissements sera largement dépassé. D'un autre côté, il faut agir avant que le domaine public ne se détériore plus encore et n'engendre des coûts supplémentaires.

«Je laisse donc à votre conseil le choix d'aller au-delà du budget ou de partager la poire en deux», a conclu Pascal Sandoz.

Jugeant que le fait de creuser un seul trou au lieu de deux devait générer une économie, le Parti libéral-radical (PLR) a déposé un sous-amendement. Ce dernier proposait justement de retrancher le gain de 200 000 francs du coût total. Il a ainsi proposé d'accorder à l'exécutif un crédit non pas de 2,659 millions de francs, mais de 2,459 millions.

L'arrêté sous-amendé a été adopté par 34 voix et une abstention. Mais auparavant, les groupes socialistes et UDC ont relevé que «si les infrastructures avaient été mieux entretenues, les dégâts seraient moindres et la facture moins salée».

Le groupe popvertssol, pour sa part, a proposé de profiter de ces travaux pour favoriser le cheminement piétonnier. Il a, en outre salué le travail de la voirie et l'entraide citoyenne, tout en déplorant «l'absence de stratégie de communication du Conseil communal». Pascal Sandoz a admis «un déficit de communication, notamment le jour de la rentrée». Le directeur des Infrastructures et énergies a néanmoins souligné qu'«il ne s'était pas agi d'une catastrophe naturelle et qu'en l'occurrence les outils à disposition avaient bien fonctionné». /FLV


VIDEO:
Selon Pascal Sandoz, le Conseil communal aurait préféré répartir les travaux sur 2 ans, mais le législatif, dont le socialiste Philippe Loup, a décidé de tout faire cette année, les coûts globaux étant 10 % moins élevés. /as

L'intégration au cœur des écoles... et des débats

Peut-être pas encensé, mais largement complimenté, le rapport du Conseil communal relatif au Conseil d'établissement scolaire (censé remplacer la commission scolaire) et au partenariat au sein des écoles de la ville de Neuchâtel (notre édition du 8 juin) a fait l'unanimité dans l'hémisphère. A tel point que Daniel Perdrizat s'en est presque ému. «Merci pour cet accueil élogieux. Le Conseil général n'étant pas toujours tendre avec l'exécutif, il est gratifiant d'entendre vos propos.» Le directeur de Jeunesse et intégration a néanmoins relevé qu'il faudra encore qu'enseignants et parents «s'apprivoisent» dans le cadre de ce partenariat ne laissant que peu de marge de manœuvre aux communes puisqu'étant une volonté de l'Etat.

Bien qu'unificateur sur le fond, cet objet n'en a pas moins soulevé un long débat suscité par les deux amendements émanant du socialiste Thomas Facchinetti et consorts. Ce dernier proposait que le Conseil d'établissement scolaire comporte - outre trois parents, trois enseignants, un membre de la direction des écoles et un représentant de l'Unité enfants du Service de la jeunesse et de l'intégration - deux personnes proposées par les organisateurs de cours de langue et culture étrangère, l'une représentant les parents, l'autre les enseignants. Le parti à la rose souhaitait aussi que ces représentants de culture étrangère soient désignés par le Conseil communal.

Le PLR a jugé «arbitraire» la vision socialiste. «Avec le nombre de communautés représentées, laquelle prévaudra?», s'est interrogé son porte-parole Jean-Charles Authier. «Nous excuserons Thomas Facchinetti de par sa fonction (réd: délégué aux étrangers du canton). S'il avait été directeur des sports peut-être aurait-il suggéré que l'on désigne des parents de sportifs dans le Conseil d'établissement scolaire.»

Thomas Facchinetti a insisté sur le but de ses propositions. «Elles ne consistent nullement à privilégier l'une ou l'autre des communautés.» Et de poursuivre: «Elles visent juste à renforcer le partenariat entre tous les acteurs directement impliqués dans le milieu scolaire». Si les amendements ont divisé, les arrêtés amendés ont finalement été adoptés à l'unanimité.

Au cours de la même séance, le Conseil général a également accepté de vendre, au prix de 750 000 francs et au grand dam du groupe popvertssol, le bâtiment dit de La Sapinière, à Chaumont. /flv

Trois questions à...

ALAIN RIBAUX
Directeur des finances de la Ville de Neuchâtel


1 - La projection des comptes 2009 frise l'équilibre. Etes-vous surpris?
Cette première estimation montre un déficit de 650 000 francs alors que le budget prévoit un excédent de charges de 7,3 millions de francs. Cette amélioration de plus de 6,7 millions est spectaculaire! Son ampleur me surprend. La conjoncture 2008 a été si forte, que plusieurs personnes morales, dont certaines grandes, ont réalisé des résultats exceptionnels qui les ont étonnées elles-mêmes mais qui ne se reproduiront plus. Cela a généré 7,5 millions de francs d'impôts supplémentaires.

2 - Et les mauvaises surprises, dans quel domaine les retrouve-t-on?
Essentiellement dans les subventions accordées. Les deux plus grosses sont inhérentes au report de charges du canton sur les communes. Nous devrons ainsi verser plus de 500 000 francs pour la participation aux allocations familiales des personnes sans emploi et 870 000 francs pour la part aux mesures d'intégration professionnelle. Des mesures annoncées alors que les budgets étaient déposés. Pour le reste, les charges de l'aide sociale augmentent et cela n'est pas prêt de cesser.

3 - Entre des résultats spectaculaires et un avenir noir quel est votre sentiment?
Mitigé. Cette projection équilibrée des comptes est comme une éclaircie dans un ciel nuageux. Grâce à elle, et je m'en réjouis, nous ne devrons pas entamer notre fortune nette. ça, c'est la bonne nouvelle. Par contre, si ces résultats 2008 sont bénéfiques aux comptes 2009, ils n'auront aucune incidence sur les budgets 2010, 2011 et 2012. Nous n'allons donc pas desserrer la ceinture. Au contraire, vu la situation économique actuelle, nous allons plutôt la resserrer d'un cran./flv


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ManifestationCes Neuchâteloises militent pour que le consentement entre dans le Code pénalCes Neuchâteloises militent pour que le consentement entre dans le Code pénal

JusticeNeuchâtel: accusé de tentative de contrainte sur sa famille, Xavier Menoud a été acquittéNeuchâtel: accusé de tentative de contrainte sur sa famille, Xavier Menoud a été acquitté

ThéâtreLe théâtre du Passage arrête sa programmation 2020 pour l’instantLe théâtre du Passage arrête sa programmation 2020 pour l’instant

HasardLe casino de Neuchâtel lancera des jeux en ligne en mars 2021Le casino de Neuchâtel lancera des jeux en ligne en mars 2021

PolitiqueElection du Conseil communal de Neuchâtel: le recours est rejetéElection du Conseil communal de Neuchâtel: le recours est rejeté

Top