11.06.2020, 11:50

Un biergarten au cœur du Jardin anglais à Neuchâtel

chargement
Bertrand de Coulon, propriétaire du bar Au 21, et son associé Benjamin di Meo, serviront leur premier café-croissant-jus d’orange le lundi 15 juin à 9h.

Commerce Le propriétaire du bar Au 21 et son associé inaugureront un biergarten au Jardin anglais le lundi 15 juin à Neuchâtel. Le duo souhaite créer un espace permettant aux différentes générations de se rencontrer.

Une spécialité allemande fera son apparition au centre-ville de Neuchâtel. Bertrand de Coulon, alias «Bebet», propriétaire du bar Au 21, et son associé Benjamin di Meo, annoncent l’ouverture d’un biergarten au Jardin anglais. Le premier café-croissant sera servi le lundi 15 juin à 9h.

Bertrand de Coulon est clair: cette «brasserie en plein air» est un espace indépendant qui ne vise pas la même clientèle que le 21. «L’endroit se veut convivial autant pour les familles que pour les jeunes et les personnes âgées. Nous voulons assister à un vrai mélange social!»

A lire aussi: Deux nouveaux restaurants ouvrent dans les Montagnes malgré la crise

Un projet vieux de 25 ans

Les horaires – 9h à 21h du lundi au samedi et 11h à 21h le dimanche – et les offres vont dans ce sens. «Pas de spiritueux, ni de shots», averti le propriétaire. «Mais des bières – évidemment – à foison, des vins régionaux, des snacks, des glaces et une multitude de sirops.» Ce nouvel espace comptera quinze tables, soit 60 places assises.

Cette ouverture est l’épilogue d’un «rêve» de 25 ans, correspondant au nombre d’années de Bertrand de Coulon aux commandes du 21. Il y a trois ans, au retour d’un séjour en Allemagne, un employé lui propose de matérialiser ce désir. La proposition fait mouche. «Nous avons soumis un dossier à la Ville, qui est resté lettre morte… jusqu’à mars dernier.» Un coup de téléphone plus tard, le propriétaire du 21 se retrouve dans les locaux de la commune pour défendre son projet.

Il faut rattraper la dèche de ces deux derniers mois, une période habituellement forte et importante pour nous.
Bertrand de Coulon, propriétaire du bar Au 21

Le 21 «n’est pas en danger»

Même s’il en ressort avec une autorisation, l’éclatement de la crise sanitaire liée au Covid-19 l’empêche d’aller de l’avant. Il reçoit finalement le feu vert à la mi-mai. «Nous avons eu dès lors trois semaines pour nous préparer, contre deux mois s’il n’y avait pas eu le Covid. Mais ça va aller», sourit Bertrand de Coulon.

Même s’il estime avoir été «très bien soutenu» par GastroSuisse, GastroNeuchâtel et la Ville de Neuchâtel notamment, Bertrand de Coulon admet que cette reprise est un soulagement. «Il faut rattraper la dèche de ces deux derniers mois, une période habituellement forte et importante pour nous», commente «Bebet», en assurant toutefois que le 21 «n’est pas en danger». Pour l’instant du moins. «Si une deuxième vague se confirme et qu’elle nous touche de la même manière, mon discours sera probablement différent...»

Infos pratiques

Les activités du Biergarten sont à retrouver sur Instagram: https://www.instagram.com/lebiergarten/


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HygièneRestaurants neuchâtelois: un menu avec ou sans masque?Restaurants neuchâtelois: un menu avec ou sans masque?

PandémieBilan mi-figue mi-raisin pour les restaurants neuchâteloisBilan mi-figue mi-raisin pour les restaurants neuchâtelois

Top