01.03.2019, 08:00

Des Neuchâtelois embrasseront le grand froid au Swiss Ice Challenge

chargement
Wim Hof ici lors d'un exercice à Inzell, en Allemagne.

Défi Des Neuchâtelois prendront part au Swiss Ice Challenge, ce samedi à Laax (GR). Le concept: marcher dans la neige à 2000 mètres d’altitude, légèrement vêtus.

«Nous aurons le droit de porter des gants et un bonnet. Mais nous allons essayer de faire sans.» Christa Weber et son fils Dan s’apprêtent à relever un défi un peu fou ce samedi à Laax (GR): marcher une heure et demie dans la neige, à plus de 2000 mètres d’altitude. Ceci à torse nu ou en débardeur.

Les deux habitants de Chaumont, ainsi que le Saint-Blaisois Arthur Taniyelyan, prendront part au Swiss Ice Challenge, en compagnie d’une centaine d’autres marcheurs et de Wim Hof. Surnommé «Ice man», le Hollandais de 59 ans est connu pour avoir développé une étonnante résistance au froid et battu une vingtaine de records.

Il est par exemple resté plus de six minutes en apnée sous la glace et a participé au semi-marathon du cercle polaire, pieds nus et en short. Il a aussi mis au point une méthode de méditation et de maîtrise de la respiration qui porte son nom.

En savoir plus : le site du Swiss Ice Challenge

«On a la pêche»

Triés sur le volet, les participants – dont le footballeur Pascal Zuberbühler – ont dû s’astreindre à une préparation physique de six semaines, calquée sur les préceptes du recordman: des respirations, suivies de mouvements de stretching et de douches froides qui peuvent durer jusqu’à dix minutes.

«En tout, cela prend environ 45 minutes. Mais après, on a vraiment la pêche», sourit Christa Weber. A 18 ans, son fils s’y attelle méthodiquement chaque matin, avant de se rendre au Locle pour son stage de physiothérapeute.

Grande frileuse, c’est en voulant combattre sa sensibilité que la quadragénaire a d’abord participé à la Coupe de Noël de Genève en 2017, avant de tomber sur la méthode Wim Hof, l’automne dernier. «Depuis, j’ai vu un changement dans ma résistance au froid», assure-t-elle. «Je ne suis pas inquiète, je me réjouis de le voir lui.»

Pour la bonne cause

Arthur Taniyelyan a déjà vu le maître à plusieurs reprises, lors de stages en Islande, en Espagne, au Royaume-Uni et tout récemment en Pologne. Tout fraîchement diplômé de la méthode Wim Hof, c’est comme instructeur qu’il officiera à Laax.

C’est pour sa santé que ce quarantenaire a embrassé le grand froid. Il souffrait de douleurs dorsales depuis vingt ans lorsqu’il a entendu parler du Hollandais en 2018. «Après mon premier stage, il n’y avait plus aucune tension dans mon dos», relate-t-il.

Les frais d’inscription au Swiss Ice Challenge iront au programme de prévention contre la violence conjugale chez les jeunes Sortir Ensemble et Se Respecter, ainsi que l’association Equilibrium, qui combat la dépression.

De quoi motiver les participants, même si pour Arthur Taniyelyan, la méthode ne se résume pas à ce défi: «Grâce à elle, je suis un nouvel homme.»

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Reportage80 nageurs se sont jetés dans le lac glacé à Hauterive80 nageurs se sont jetés dans le lac glacé à Hauterive

insoliteAntarctique: des chercheurs se jettent dans de l'eau glacée pour fêter le solsticeAntarctique: des chercheurs se jettent dans de l'eau glacée pour fêter le solstice

Top