21.02.2018, 13:35

Neuchâtel: condamnés à 11 mois ferme, les cambrioleurs de la bijouterie Robert seront expulsés de Suisse

chargement
Les deux malandrins ont cambriolé la bijouterie Robert, au centre-ville de Neuchâtel, en novembre dernier.

Justice Les deux malandrins qui ont cambriolé la bijouterie Robert, à Neuchâtel, en novembre dernier, ont écopé chacun de onze mois de prison ferme. Jugés ce jeudi matin par le Tribunal du Littoral et du Val-de-Travers, les prévenus originaires de l'Ile Maurice seront expulsés de Suisse, une fois leur peine purgée.

Le soir du 7 novembre dernier, la bijouterie Robert, au centre-ville de Neuchâtel, a fait l'objet d'un douzième cambriolage en 38 ans. Définis comme des "bras cassés et sous l'influence de stupéfiants", les deux malandrins ont été interpellés par la police quelques minutes plus tard alors qu'ils montaient dans un taxi vers l'avenue de la Gare. La quinzaine de montres dérobée, pour une valeur de 66'000 francs, était récupérée.

Agés de 34 et 44 ans, Jacques* et Alphonse* ont été condamnés ce jeudi matin à onze mois de prison ferme. La juge du Tribunal de police de Neuchâtel, Joëlle Berthoud Schaer, a retenu les infractions pour vol, dommage à la propriété, violation de domicile et menaces. Originaires de l'Ile Maurice, les deux voleurs seront en outre expulsés du pays pour une durée de sept ans.

Le plus jeune vivait illégalement sur le territoire helvétique depuis janvier 2016. En revanche, le quadragénaire, divorcé et bénéficiaire d'une rente AI, résidait en Suisse depuis 2002. La juge a toutefois estimé que les individus n'avaient pas d'attaches suffisamment fortes.

* Prénoms fictifs

 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

criminalitéBijouterie cambriolée à Neuchâtel: "On ne sait plus à quel saint se vouer!"Bijouterie cambriolée à Neuchâtel: "On ne sait plus à quel saint se vouer!"

Top