18.11.2019, 16:07

Saint-Blaise: référendaires et autorités se livrent à une guerre des chiffres avant la votation

chargement
La contestation d'un crédit complémentaire pourrait mettre en péril une partie des subventions pour l'assainissement du centre de Saint-Blaise. Les villageois voteront ce week-end.

Votations Avant les votations de dimanche, le Conseil communal de Saint-Blaise met en avant le montant des subventions attendues. Les référendaires doutent et critiquent l’apparition de nouveaux chiffres juste avant le scrutin.

Huit cent mille francs, voire 1,2 million de francs pour les deux premières phases du chantier de réaménagement du centre du village… C’est le montant que devrait toucher la commune de Saint-Blaise au titre de subventions.

Devrait, car une partie de cette participation du canton est menacée par un référendum. Et cinq jours avant que le corps électoral ne se déplace aux urnes, le Conseil communal de Saint-Blaise a fait une dernière mise au point à propos des subventions espérées et acquises.

Saint-Blaise touchera une contribution cantonale de 147 750 francs sur le crédit initial de 1,65 million de francs accordé en 2017 par le Conseil général (un rapport de l’exécutif parlait, cet été, d’un montant de 157 000 francs), indique Caryl Beljean. Le conseiller communal note que le crédit complémentaire de 530 000 francs donne droit à une subvention de 40% pour les travaux propres au Plan général d’évacuation des eaux (contre 25% pour des travaux comme le téléréseau, notamment).

Sujette à caution

Pour ce deuxième crédit, la subvention du canton se monte à 188 000 francs, calcule Caryl Beljean. A ce stade, ce sont donc 335 750 francs promis par le canton de Neuchâtel. Sauf que… Si le référendum contre ce crédit complémentaire est accepté, la subvention pourrait tomber. «Si nous n’obtenons pas ce crédit, même s’il a déjà été investi, il n’est pas certain que nous puissions demander la subvention qui lui est liée», analyse le directeur des Travaux publics.

La Confédération a également été sollicitée par la commune de Saint-Blaise. L’aide fédérale concerne les travaux en surface uniquement (zone de rencontre, boutisses (pavés) et centre du village). Pour la première phase, le montant espéré par la commune est de l’ordre de 182 000 francs. Quant à la deuxième phase (début des travaux en janvier 2020), elle pourrait générer jusqu’à 720 000 francs de subventions (avec un taux maximal calculé à 40%).

Référendaires circonspects

Même si elle n’avait que des bribes d’informations sur le montant des subventions, la tête du comité référendaire a immédiatement réagi. Pour, d’une part, s’interroger sur la validité de ces chiffres, voire les contester, et, d’autre part, pour s’étonner de cette ultime communication de l’exécutif de Saint-Blaise.

«Le Conseil communal s’agite beaucoup. Présenter des montants qui étaient inconnus de la population cinq jours avant la votation… Cela ne paraît pas sérieux», considère Lorenzo Zago, membre du comité.

Dimanche, les électeurs de Saint-Blaise se prononcent également sur la diminution de 41 à 35 conseillers généraux.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ConstructionRéférendum à Saint-Blaise: «Une manière détournée d’avoir la clarté demandée»Référendum à Saint-Blaise: «Une manière détournée d’avoir la clarté demandée»

VotationsSaint-Blaise: mise au point du Conseil communal contre le référendum sur les travaux du centreSaint-Blaise: mise au point du Conseil communal contre le référendum sur les travaux du centre

ChantierSaint-Blaise: Le Conseil communal s'ouvre aux riverains pour la deuxième phase de réaménagement du centre.Saint-Blaise: Le Conseil communal s'ouvre aux riverains pour la deuxième phase de réaménagement du centre.

ControverseSaint-Blaise: les référendaires se disent confortés par une carte du sous-sol de la zone en travauxSaint-Blaise: les référendaires se disent confortés par une carte du sous-sol de la zone en travaux

Top