Saint-Blaise: double réféfendum contre les Chauderons

chargement

Immobilier Un double référendum sera lancé contre le projet immobilier des Chauderons, à Saint-Blaise.

 03.01.2018, 17:27
Le terrain sur lequel est prévu le projet des Chauderons.

Le projet d’édification d’une cinquantaine de nouveaux logement (trois immeubles et une poignée de villas) aux Chauderons, sur les hauts de Saint-Blaise, continue d’alimenter les dissensions dans le village. 

>> A lire aussi: "Conseillers généraux en ébullition"

Ce mercredi, l’association «Chauderons, non merci», annonçait qu’elle allait lancer un double référendum pour s’opposer aux récentes décisions du Conseil général concernant la modification partielle du plan d’aménagement local, d’une part, et le crédit d’équipement voté dans la foulée, portant sur un montant de 1,875 million de francs, d’autre part.

Le comité saint-blaisois résume son hostilité au projet Les Chauderons en trois points:

1. Il n’est pas juste de modifier les règles d’aménagement et de construction qui ont été établies pour tous, simplement parce qu’elles ne conviennent pas à un promoteur. La réalité est que, avec l’artifice juridique d’un changement de zone à bâtir assorti d’une exception réglementaire, celui-ci pourra construire aux Chauderons un volume bâti plus grand que ce qui est permis aujourd’hui, augmenter l’occupation au sol jusqu’à 40% sur les 2/3 de la parcelle, et de plus s’affranchir de la réglementation en vigueur concernant la hauteur des immeubles.

2. Nous estimons que le projet immobilier proposé est exagéré, et même extravagant pour l’endroit, avec des immeubles de 15 m de haut (= 5 étages !). Sans remettre en cause le droit de construire sur cette parcelle au vu des indemnisations qui seraient alors à charge de la commune, nous pensons qu’il est possible de réaliser des aménagements beaucoup plus adaptés en termes de volumes construits et respect de l’environnement.

3. Le secteur des Chauderons est très excentré, mal desservi et situé à l’extrême limite nord-est de l’agglomération neuchâteloise. A notre avis, les impacts en termes de trafic et les besoins d’équipements ont été évalués de manière excessivement optimiste par le Conseil communal.
Le comité «Chauderons, non merci» écrit encore en conclusion: Les mesures et investissement prévus dans le crédit d’équipement de près de 1,9 million se révéleront rapidement insuffisants, obligeant la commune à de nouvelles dépenses.

Le délai pour le dépôt des signatures pour ce double référendum échoit au 7 février 2018, indique encore le comité.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...


Top