24.11.2019, 10:30

Saint-Aubin: chez Gindraux Fenêtres, l'avenir passe par le bois indigène

Premium
chargement
Toutes les fenêtres portant la marque Gindraux sont fabriquées dans l'usine de Saint-Aubin. Y compris les plus sophistiquées.

Champions de l'éco A Saint-Aubin, cela fait plus d'un siècle que le nom Gindraux est associé au travail du bois. Mais c'est en se spécialisant dans les fenêtres que l'entreprise neuchâteloise a pris son essor pour s'ouvrir à l'Arc lémanique.

Qu’ont en commun l’hôtel des Horlogers, bijou de la marque Audemars-Piguet au Brassus, le bâtiment du CICR à Genève ou l’hôtel des Postes de Neuchâtel? Toutes leurs fenêtres ont été élaborées dans la halle de production de l’entreprise neuchâteloise Gindraux, à Saint-Aubin. Une entreprise familiale fondée en 1907 par un menuisier nommé Arthur Gindraux, dont l’atelier, situé au coeur du village, était alimenté, via une roue à aubes, par l’eau du Pontet, le ruisseau dévalant des hauteurs de la Béroche.

Développement sur l’Arc...

À lire aussi...

«La commune de La Grande Béroche est pauvre en surfaces industrielles»«La commune de La Grande Béroche est pauvre en surfaces industrielles»

forumLa Grande Béroche cherche à dessiner son avenir économiqueLa Grande Béroche cherche à dessiner son avenir économique

Top