14.01.2020, 12:33

Pour Hauterive, l’avenir des élèves doit primer sur la nostalgie des anciens

chargement
Thomas Zeller et Martine Steiger Burgos lors de la conférence de presse présentant la votation du 9 février prochain sur l'avenir des collèges d'Hauterive, ce mardi 14 janvier 2020.

Votation Le Conseil communal d’Hauterive a présenté ce mardi ses arguments avant la votation du 9 février prochain concernant l’avenir des collèges. Un débat contradictoire se tient ce mercredi.

«La nostalgie des aînés ne doit pas entacher l’avenir des enfants.» Le leitmotiv des autorités d’Hauterive ne fait pas dans la demi-mesure. Elles tenaient ce mardi 14 janvier une conférence de presse en vue de la votation du 9 février prochain concernant l’avenir des collèges du village.

Pour rappeler le contexte, le Conseil général avait décidé sans opposition, le 23 septembre dernier, de se lancer dans la création d’un nouveau collège, impliquant la démolition des deux bâtiments existants. Un comité référendaire s’était alors formé, luttant pour garder l’ancien collège, construit en 1922. Il avait recueilli plus de 400 signatures.

A lire aussi: Hauterive veut raser ses deux collèges pour en reconstruire un neuf

A lire aussi: Hauterive: ils lancent un référendum pour sauver le vieux collège

«Penser aux enfants»

«Nous comprenons très bien que les personnes ayant suivi leur scolarité dans ce collège y soient sentimentalement attachées. Mais nous devons penser à nos enfants et uniquement à eux», a plaidé Martine Steiger Burgos, présidente de commune, accompagnée de son collègue Thomas Zeller, chargé des écoles.

«Ce projet, nous ne l’avons pas sorti de notre chapeau. Il y a eu quatre ans d’études», continue Thomas Zeller. Parmi plusieurs variantes étudiées, celle choisie par les élus est «la seule» à même de garantir le respect des normes scolaires, la sécurité des élèves (en supprimant les trajets entre collèges) et la prise en charge financière maximale par l’Eoren, le syndicat scolaire, rappelle-t-il. Et d’appeler la population à valider la décision du Conseil général ouvrant la voie à cette nouvelle construction.

Thomas Zeller est rejoint en cela par les quatre groupes politiques du Conseil général ainsi que par les quatre commissions qui se sont penchées sur le sujet. Pour tout ce petit monde, un oui dans les urnes permettrait de «ne pas payer plus cher pour moins bien» et de dégager l’espace pour créer une grande cour de récréation pour les enfants.

Débat public ce mercredi

Aux référendaires qui souhaitent préserver le vieux collège en l’intégrant dans le concours d’architecture à venir, les porteurs du projet opposent les normes à respecter. Entre l’isolation à refaire ou l’intégration d’une cage d’ascenseur externe, «la beauté du collège sera de toute façon touchée».

«L’exemple du collège du Mail, à Neuchâtel, est beau. Mais dans l’ancien bâtiment, ce sont des bureaux, des laboratoires. Nous, nous avons besoin de salles de classe et d’espace pour la cour de récréation», reprend Thomas Zeller.

Un débat public, contradictoire, est organisé ce mercredi 15 janvier à 19h30, dans la salle du bâtiment des services communaux, rue de la Rebatte 11. Une journée portes ouvertes au vieux collège se tiendra aussi ce samedi 18 janvier, de 10h à midi. La votation, elle, est donc agendée au 9 février prochain.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Vieux collègeHauterive: plus de 400 paraphes en faveur du référendum contre la destruction du vieux collègeHauterive: plus de 400 paraphes en faveur du référendum contre la destruction du vieux collège

ÉcolesHauterive: ils lancent un référendum pour sauver le vieux collègeHauterive: ils lancent un référendum pour sauver le vieux collège

PolitiqueVers une démolition des collèges d’HauteriveVers une démolition des collèges d’Hauterive

EcoleHauterive veut raser ses deux collèges pour en reconstruire un neufHauterive veut raser ses deux collèges pour en reconstruire un neuf

Top