10.03.2019, 13:56

Plus de 50 kilos de déchets ramassés à Pierre-à-Bot pour clore la Semaine de la durabilité

chargement
Alexandre Wicki, de l'association Humus, devant un tas de compost sauvage.

Environnement L’association Humus, qui gère un jardin potager dans le secteur de Pierre-à-Bot, à Neuchâtel, a organisé samedi une opération de ramassage de déchets dans le quartier.

Malgré le froid, le vent et la pluie, ils étaient une bonne quinzaine de personnes, samedi après-midi, à avoir répondu présent à l’appel d’Humus. En guise de conclusion à la Semaine de la durabilité, l’association avait organisé un ramassage de déchets dans le quartier de Pierre-à-Bot, à Neuchâtel.

Première cible: un imposant tas de compost sauvage, mêlé de plastiques, canettes de bière et autres déchets, qui a fleuri juste à côté de l’écopoint de la rue Denis-de-Rougemont. L’écopoint lui-même est encombré d’ordures, de même que les alentours: «Le vent pousse les déchets plus loin, vers la forêt», explique Alexandre Wicki, l’un des organisateurs du ramassage.

Attiré par un flyer dans le bus

Armés de pinces prêtées par la Ville et de sacs-poubelles, les nettoyeurs se mettent à l’œuvre. Parmi eux, plusieurs membres de l’association Humus (qui gère un jardin potager situé juste au-dessus de l’écopoint), mais pas que. Ben, par exemple, est arrivé là un peu par hasard: «Dans le bus, des gens de la Semaine de la durabilité m’ont donné un flyer. Pour rire, j’ai dit que je voulais ramasser des déchets. Mais finalement, je suis quand même venu», explique cet habitant de Peseux.

C’est la troisième fois en une année qu’une telle opération est organisée. A chaque fois, les déchets reviennent, se désole Samuel Wirth, autre organisateur. Dans ce quartier populaire, beaucoup de personnes viennent de pays où les déchets ne sont pas triés, ce qui peut expliquer certains problèmes.

Au final, plus de 50 kilos ont été récoltés ce samedi. Pour tenter d’éviter la réapparition de cette décharge sauvage, des panneaux seront installés. Ils expliqueront, en plusieurs langues, la marche à suivre pour utiliser correctement l’écopoint.

Ramassage de déchets à Pierre-à-Bot

1/10  

À lire aussi...

EnvironnementNeuchâtel: la durabilité, c’est quoi? Regards croisés de Dominique Bourg et Sofia de MeyerNeuchâtel: la durabilité, c’est quoi? Regards croisés de Dominique Bourg et Sofia de Meyer

Top