17.01.2020, 11:15

Patrick d’Auvernier devenu Patrizia: une transition pour (sur)vivre

Premium
chargement
Patrizia Sandoz a choisi la transition pour "ne pas crever".

Société «J’étais épuisée d’être lui.» Patrizia Sandoz a vécu soixante années dans la peau de Patrick. En janvier 2018, un psychologue posait le diagnostic de «dysphorie de genre», lui permettant d’être enfin reconnue comme une femme. Elle raconte.

«Je m’endormais en espérant me réveiller petite fille.» Le petit Patrick Sandoz avait un rêve. Il l’a enfin réalisé à 61 ans: en juin dernier, on l’autorisait à s’appeler Patrizia. L’homme se réveillait enfin dans la peau de la femme qu’il avait toujours été.

Le 3 janvier 2018, la vie de cette habitante d’Auvernier a pris le tournant tant attendu. Ce jour-là, un psychologue du CHUV a posé le diagnostic de la dysphorie de genre, lui permettant d’entamer sa transition. Patrizia...

À lire aussi...

Troisième âgePatricia, transgenre et ange gardien à PeseuxPatricia, transgenre et ange gardien à Peseux


SociétéIdentité de genre: le nombre d’enfants qui se disent transgenres augmenteIdentité de genre: le nombre d’enfants qui se disent transgenres augmente

Top