24.03.2008, 12:00

Olivier Guéniat décortique la saga du «sadique zoophile»

chargement
Par léo bysaeth

En marge de l'assemblée générale du Musée de l'Areuse, mercredi, Olivier Guéniat a offert au public un exposé sur l'affaire du «sadique zoophile» qui a ému la Suisse en 2005. Un vrai cours sur l'aveuglement et l'emballement médiatique. Drôle, intelligent, efficace. Il est des soirées mémorables. Celle offerte mercredi au public réuni au Musée de l'Areuse en fait partie. Olivier Guéniat, chef de la police de sûreté neuchâteloise, a tenu en haleine une salle comble avec son analyse de l'affaire du «sadique zoophile». Il en a fait un cours.

En été 2005, toute la Suisse ne parle que de ça. Un malade s'attaque aux animaux. Il les blesse à coups de couteau, les tue, prélève sexes et tétines sur les cadavres. Les cas se comptent par dizaines, les articles par centaines. L'affaire traverse les frontières: TF1 lui consacre un long reportage: «Terreur sur les pâturages». Un psychiatre l'affirme: «Si on ne l'arrête pas, il pourrait s'attaquer aux humains!» L'angoisse est à son comble. Des patrouilles armées arpentent les pâturages.

A Neuchâtel, Olivier Guéniat prie pour que le sadique - ou, selon certains, une bande - ne vienne pas sévir dans la région. Vain espoir. Le canton entre dans la tourmente. Olivier Guéniat donne un ordre à ses troupes: «Agir comme s'il s'agissait d'un meurtre!»

Dès lors, on photographie, on prélève l'ADN, on s'entoure de spécialistes. Au lieu de chercher le coupable, on envisage d'autres hypothèses. C'est le b.a.-ba de toute enquête. Pourtant, d'éminents policiers ont négligé la méthodologie. C'est qu'ils sont convaincus, à l'instar d'Olivier Guéniat au début, que seul un désaxé a pu infliger ces tourments aux bêtes. Le conditionnement - le même que celui qu'on observe dans les erreurs judiciaires - est tel qu'il empêche de voir des choses évidentes. Dans un cas, par exemple, s'exclame l'orateur, pour tuer l'animal, «le sadique aurait dû être parachuté», tant est retiré l'endroit où a été retrouvé la bête.

Les investigations menées par les Neuchâtelois permettent de découvrir que les animaux sont décédés de mort naturelle ou ont été victimes d'accidents et /ou d'attaques de carnivores. Les coupures ne correspondent en rien à celles faites par un couteau: on a vérifié dans un abattoir.

Ainsi, l'âne découvert à Couvet dans un champ, sans ses oreilles, une plaie énorme entre les pattes arrière, est autopsié. Verdict: arrêt cardiaque. Pourtant, la voyante personnelle de la reine d'Angleterre, qui s'est déplacée - authentique! - a eu une vision: deux hommes en jeans en train de clouer contre une poutre les parties génitales du pauvre animal. Or l'âne était castré!

Emaillée de bons mots - «dans une telle affaire, on ne peut pas interviewer les autres vaches» -, la démonstration d'Olivier Guéniat n'a laissé personne indifférent. Chacun est reparti plus instruit. Et l'esprit critique aiguisé. / LBY

Une année bien remplie

Menée tambour battant par le président Pierre-Henri Béguin, l'assemblée générale du Musée de l'Areuse a permis aux sociétaires de se convaincre une fois de plus de «l'importance planétaire» de l'institution. Un seul exemple: parmi les 75 000 connexions observées sur le site internet, une s'est faite depuis... le Gabon.

Plaisanterie à part, il est vrai que le musée se porte bien. Les comptes dégagent un bénéfice de 3300 francs. Les manifestations remportent toujours un grand succès. Les 30 visites guidées ont réuni en moyenne une trentaine de personnes à chaque fois, avec un record d'environ 70 participants. En hausse par rapport à 2006, le décompte des visiteurs est réjouissant, avec 501 adultes et 118 enfants.

Au chapitre des réalisations, le président a signalé que l'inventaire et la conservation de tous les manuscrits en possession de l'institution étaient désormais réalisés.

Enfin, une bonne nouvelle a réjoui les membres: grâce à un don très généreux du Rotary-Club Boudry-La Béroche, le musée pourra enfin réaliser un éclairage de sa grande salle digne de ce nom. / lby


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ExploitIl traverse les trois lacs à la nage: le pari fou (et réussi) d’un NeuchâteloisIl traverse les trois lacs à la nage: le pari fou (et réussi) d’un Neuchâtelois

Il traverse les trois lacs à la nage!

Traverser dans la longueur les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat à la nage, tel est l’impressionnant défi relevé par...

  21.09.2020 11:00
Premium

AvironPrès de 400 rameurs s’affrontent entre Neuchâtel et Bienne pour la BilacPrès de 400 rameurs s’affrontent entre Neuchâtel et Bienne pour la Bilac

CinémaNeuchâtel: 1300 vues pour un festival de courges organisé en ligneNeuchâtel: 1300 vues pour un festival de courges organisé en ligne

Neuchâtel: 1300 vues pour Courgemétrage

Pour sa huitième édition, qui s’est déroulée ce samedi à Neuchâtel, le festival Courgemétrage a dû s’adapter à la crise...

  20.09.2020 14:00
Premium

PolitiqueNeuchâtel: des avions en (faux) billets de mille francs contre les avions de combatNeuchâtel: des avions en (faux) billets de mille francs contre les avions de combat

ClimatExtinction Rebellion fait parler les arbres à NeuchâtelExtinction Rebellion fait parler les arbres à Neuchâtel

Top